Spread the love

cnhuLa situation est de plus en plus périlleuse pour les dialysés du Cnhu Hubert Maga. Pour défaut de Néo-recormon, hormone produite par le rein pour stimuler la formation et la croissance des globules rouges, ils sont en danger car le Cnhu n’arrive plus à fournir cette hormone lors de la dialyse.

Depuis quelques semaines, les dialysés du Centre national hospitalier universitaire Hubert Maga de Cotonou font la dialyse sans l’injection de Neo-recormon (L’érythropoïétine). Le Neo-recormon est une hormone qui est produite en majorité par le rein et qui stimule la formation et la croissance des globules rouges. En cas d’insuffisance rénale comme les dialysés, cette hormone est déficiente.Elle est indispensable pour maintenir les patients en vie. C’est pourquoi ces derniers meurent souvent par anémie sévère lorsque cette hormone synthétisée fait défaut. Selon les cris de détresse qui proviennent de l’unité de dialyse du Cnhu Hubert Maga, plusieurs patients sont déjà décédés ces dernières semaines pour défaut deNeo-recormon lors de la dialyse.  Cette situation perdure depuis plus de deux mois. Du côté de la direction de l’hôpital, on évoque le manque de moyens financiers sans lesquels elle ne peut pas disposer de cette hormone. Le ministère de la santé saisi, n’a encore trouvé aucune solution.En dehors de l’hormone Neo-recormon, les générateurs pour hémodialyse tombent souvent en panne. Certaines composantes dont le Big bang (bicarbonate de sodium pour hémodialyse)  pour faire fonctionner ces générateurs ne sont pas fournies en temps réel, ce qui retarde les séances de dialyse. Face à de tels dysfonctionnements, les dialysés du Cnhu-Hkm en appellent à la clairvoyance du gouvernement pour mettre fin à l’hécatombe.

 Marcus Koudjènoumè