Spread the love
Aurélie-Adam-Soulé
La ministre de l’économie numérique, Aurélie Adam Soulé

Les acteurs du secteur de l’Economie numérique s’imprègnent des nouvelles dispositions du Code du numérique pour mieux comprendre les enjeux et les perspectives. C’était à l’occasion d’une conférence organisée par l’Agence pour le développement du numérique (Adn), mardi 08 janvier 2019 à Cotonou.

La vulgarisation du Code du numérique est actée. En effet, les investisseurs et chefs d’entreprises du secteur de l’économie numérique ont été outillés sur les nouvelles dispositions du Code du numérique. L’objectif de la rencontre est de les sensibiliser à mieux comprendre les enjeux, les perspectives et le contenu du Code. Selon Serge Adjovi, Directeur général de l’Agence pour le développement du numérique, le Numérique doit transformer de façon positive la vie de chaque Béninois tout en évitant des dérapages.C’esten cela que le Code constitue un garde-fou.« Le document prend en compte la quasi-totalité des préoccupations du secteur du numérique », a-t-il déclaré. A ses dires, les travaux permettront de réfléchir sur comment si prendre pour que la diffusion du texte atteigne le grand nombre. A cet effet, il a invité les autres agences du secteur et les participants à être les ambassadeurs de ce code auprès des populations. Quant à elle, la ministre de l’Economie numérique, Aurélie AdamSoulé Zoumarou, a souligné l’importancede la mise en application du Code afin de bénéficier de ses avantages. Selon elle, le texte regroupe un ensemble de lois revues et enrichies dans les domaines de communications électroniques, des services de confiance et de la protection des données à caractère personnel. Il offre aussi un cadre législatif moderne et performant permettant de réaliser les projets phares dans le secteur du numérique et de définir une base juridique pour le développement de tous les secteurs de l’Economie numérique, y compris le e-commerceet la cybersécurité. « Le Code offre une garantie aux investisseurs et permet au Bénin de rattraper le retard accusé sur les autres pays de la sous-région en matière du numérique », a-t-elle déclaré. Le code du numérique, c’est 647 articles de lois répartis en 07 livres. La partie législative du texte a été votée à l’unanimité par les députés le 13 juin 2017 et promulguée par le Chef de l’Etat. Par ailleurs, sa partie réglementaire est encore en chantier.

Donald Kévin Gayet (Stag)