Spread the love

L’information est à prendre avec beaucoup de précautions. Codjo Alofa le présumé assassin de Pierre Urbain Dangnivo, qui s’est échappé de la prison civile de Missérété il y a quelques semaines, serait retrouvé et arrête au Togo, dans la nuit du vendredi 27 mars par les éléments de Interpool.

Selon des sources policières béninoises, l’extradition a eu lieu ce samedi à la   mi-journée, à la frontière de Hillacondji entre les autorités sécuritaires du Togo et celles du Bénin. La délégation béninoise aurait été conduite par les Directeurs adjoints de la gendarmerie et de Interpool du Bénin.

Les mêmes sources renseignent que Codjo Alofa a été ensuite conduit à la prison civile de Missérété aux environs de 16 heures ce samedi, sous une escorte militaire. Sur des images qui circulent sur les réseaux sociaux, on  pouvait voir un char blindé de l’armée béninoise au devant de la délégation. Le chef d’   Etat-major, le Directeur général de la gendarmerie ainsi que le Procureur du tribunal de première instance de Porto-Novo étaient aussi présents à la prison de Missérété.

Après quelques formalités d’usage, Codjo Alofa a été mis en isolement dans une cellule gardée par une vingtaine de gendarmes.

Est-ce vraiment Alofa ?

Jusque là, aucune image de Codjo Alofa depuis son arrestation au Togo n’a circulé. Ce qui crée le doute dans les esprits de beaucoup de Béninois. Dans le même temps, le gouvernement si prompt à communiquer dans ce genre de situation, n’a pas encore réagi par voie officielle : ni communiqué de presse, ni conférence de presse. Ce qui laisse la place à toutes sortes de commentaires.

Abib Ishola Arouna