Spread the love
JOSEPH2
Le ministre Joseph Djogbénou satisfait de la coopération entre l’Exécutif et le Législatif

Le ministre de la Justice, chargé des relations avec les Instituions, a tenu, hier mardi 25 octobre 2016, au nouveau siège de son département à Porto-Novo, une conférence de presse qui a fait le point de la coopération entre l’Exécutif et le Parlement.

Devant les professionnels des médias conviés à cette conférence de presse, Joseph Fifamin Djogbénou, qui a rejoint le premier gouvernement de Patrice Talon, a retrouvé sa verve habituelle, pour qualifier d’intense et de fructueuse les relations qui existent depuis environ 6 mois, entre les deux pouvoirs : le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif. La grande satisfaction qu’affiche le ministre porte-parole du gouvernement tire sa source, de la qualité du travail législatif abattu par l’Institution que dirige Me Adrien Houngbédji. Entre ce dernier et le chef de l’Etat, règne en ce moment, un parfait amour. Ce dont se réjouit le ministre de la Justice, de la législation et des Droits de l’homme. Au cours de la conférence de presse, il s’est attardé sur les différentes lois votées par les députés, ces derniers jours, avant de conclure que le Parlement, tout en jouant son rôle de législateur, a permis au gouvernement de rehausser son image et celle du pays, au plan national et international.  Entre autres lois votées, le conférencier a évoqué la ratification de l’accord de Paris, relatif  à la COP21, signé à New-York, le 22 avril 2016. Pour le ministre Djogbénou, ladite ratification a permis au Bénin de figurer parmi les 57 premiers Etats à déposer leurs instruments de ratification. En  clair, on peut désormais compter avec le Bénin, dans le règlement des questions de changements climatiques. La loi sur le Partenariat Public-Privé est aussi l’un des motifs de satisfaction du gouvernement. C’est un grand instrument que le pouvoir législatif a mis à la disposition du gouvernement. Le renforcement de l’arsenal juridique béninois, avec cette loi, permet au gouvernement de s’engager sur la voie des grands travaux qu’aucun gouvernement ne saurait, à lui seul, financer. La mise en vigueur de cette loi ne souffre plus de difficultés, a rassuré, le conférencier. Il a promis que les décrets d’application seront rapidement pris. Il n’a pas manqué de féliciter les parlementaires qui ont aussi voté la loi sur la concurrence. Le ministre Joseph Djogbénou a indiqué que la coopération est  fructueuse au regard du résultat obtenu, c’est pourquoi il en appelle à l’amélioration des relations entre les deux Institutions.
Martin Aïhonnou (Cool)