Spread the love
attolou-boccoVictorien Attolou, Athanase Bocco et Sylvain Lawson ont annoncé hier leur démission du Comité exécutif consensuel transitoire de la Fédération béninoise de football (Fbf) présidé par Anjorin Moucharafou. Lire leur correspondance.
A Monsieur le Président du Comité exécutif consensuel transitoire de la Fédération Béninoise de Football
 Objet : Démission du Comité exécutif consensuel transitoire pour non respect du protocole d’accord du 23 Décembre 2016
 Monsieur le Président,
 Depuis le 23 Décembre 2016, date historique de la signature du mémorable protocole d’accord sous les auspices du Président de la République après moult efforts de négociation du Ministre des Sports et sous le sceau du Ministre de la Justice, garde des sceaux, une nouvelle ère est sensée s’ouvrir pour le football béninois.
 Monsieur le Président, tous les efforts des éminentes personnalités sus-citées ainsi que ceux des dirigeants du football seraient vains si à l’œuvre, les choses continuent d’évoluer comme par le passé, dans une opacité qui ne peut qu’inhiber toute évolution.
 Monsieur le Président, nous signataires de la présente lettre pouvons nous féliciter de notre prise de hauteur pour avoir accompagné jusque-là la salvatrice intention du Ministre des Sports qui a d’ailleurs bénéficié du soutien sans faille du Président de la République.
Vous comprendrez avec nous Monsieur le Président, que malgré l’Himalaya de volonté dont nous faisons preuve, il nous est impossible d’admettre des distances avec l’éthique et la transparence au risque de nous compromettre !
Monsieur le Président, la seule base juridique de notre vivre ensemble pour la transition c’est le protocole d’accord qui recommande aussi bien dans l’esprit que dans la lettre une redistribution des cartes puis une gestion harmonieuse, consensuelle et transparente des affaires du football.
C’est pourquoi Monsieur le Président, nous sommes surpris qu’aucune discussion n’ait précédé le lancement du championnat régional depuis l’Atacora si ce n’est juste une information à la hussarde sur l’imminence de son démarrage.
Nous ne sommes pas moins surpris Monsieur le Président que le Comité exécutif consensuel transitoire n’ait discuté des conditions d’organisation d’aucun des matches de notre équipe nationale contre le Tchad, le Ghana, la Côte d’Ivoire et dernièrement le Niger.
A cette allure Monsieur le Président, nous semblons ne servir que de faire valoir au sein du Comité exécutif consensuel transitoire !
 Monsieur le Président, malgré notre insistance pour une restructuration des instances dirigeantes de la Fbf et de leurs démembrements, pour un point financier depuis le 23 Décembre 2016, rien n’y fit jusqu’à ce jour, et nous ignorons sur quelle base juridique la Fbf dirigée par le Comité exécutif consensuel transitoire évolue.
En effet Monsieur le Président, vous nous avez laissé entendre qu’il y aurait des statuts adoptés après la signature du protocole d’accord. Ces statuts sont demeurés l’arlésienne pendant que le protocole d’accord est foulé au pied.
 Monsieur le Président, s’agissant du contrat signé entre la Fbf et Lmcj Médias International Itd, dont le siège est à Genève en Suisse et représentée par Lc2 International Itd, signé à Ndjaména le 14 Août 2016, donc avant la création et l’installation du Comité exécutif consensuel transitoire, force est de constater que certaines clauses sont dépassées donc caduques. D’autres dispositions sont assez intrigantes. Nous avons alors demandé une séance pour sa relecture, mais hélas. Or, de façon constante et de vous-même, on entendait parler de ligue Nasuba. Les données ont changé et aujourd’hui Lc2 International n’est qu’un intermédiaire ou un facilitateur qui va aider la Fbf à avoir des sponsors.
Le règlement des championnats discuté en réunion a fait l’objet d’amendements. La monture définitive n’a jamais été validée pour être mise à disposition des clubs devant prendre part auxdits championnats. Ce règlement d’ailleurs ne concerne que les ligue 1 et 2, quid alors de la ligue 3 ?
Pour ces championnats, soixante (60) clubs se seraient engagés. Des débats ont été ouverts au sein du Comité exécutif consensuel transitoire après les travaux de la commission qui s’en est occupé. L’existence juridique de bien de clubs ainsi que leur subite apparition dans divers degrés du championnat étaient querellés sans aucune conclusion définitive.
 Monsieur le Président, vous le savez mieux que nous, que pour un championnat professionnel, les joueurs qui y participent doivent avoir un statut et un contrat de travail en belle et due forme. Aucune clarification à ce niveau.
Plus grave, Monsieur le Président, vous avez unilatéralement créé des commissions techniques et nommé leurs membres sans aucune réunion du Comité transitoire. C’est d’ailleurs Monsieur le Président, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.
De plus, l’organisation d’un évènement aussi important, nécessite des moyens financiers importants qu’il conviendrait de prévoir dans un budget à soumettre au vote de l’Assemblée générale des clubs. Mais rien n’y fit.
 Monsieur le Président, la liste des récriminations est longue
 Au regard donc de tout ce qui précède, de beaucoup d’autres considérations qui pourraient entacher notre crédibilité, notre dignité et ne voulant pas être comptables d’une gestion au pifomètre de la Fbf, nous venons par le présent courrier vous notifier notre retrait du Comité exécutif consensuel transitoire de la Fédération Béninoise de Football pour compter de ce jour Mardi 04 Juillet 2017 pour votre refus obstiné à mettre en application le protocole d’accord du 23 Décembre 2016.
 Monsieur le Président, la priorité du protocole d’accord vous le savez se résume en 3 points à savoir :
-Réconcilier les acteurs,
 -Revoir les textes de la Fédération Béninoise de Football (Fbf) de manière à en extraire les dispositions ostracises,
 -Définir un mécanisme efficace de relance effective de notre football dans la durée.
Il ne s’agit donc pas de mettre côte à côte les acteurs et de lancer un pseudo championnat. C’est un nouvel enfumage de la famille du football auquel nous n’entendons pas participer plus longtemps.
D’ailleurs Monsieur le Président, vous même avez à maintes reprises laissé entendre que le protocole d’accord est caduc à cause de la dernière décision de la Cour d’appel. Ce que du reste, ne manquaient jamais de dire vos partisans qui estiment être dans un mandat régulier lancé depuis l’hypothétique congrès du 10 Juin 2016. Ce que vous avez d’ailleurs confirmé à l’occasion du lancement du championnat amateur dans l’Atacora où vous aviez à ce titre procédé à une décoration dont le Comité n’a pas discuté.
 Monsieur le Président, soyez en rassuré que nonobstant notre démission du Comité exécutif normalement consensuel et transitoire, nous ne ferons rien pour empêcher le ballon de rouler.
Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président, nos sincères salutations et nos vœux de succès.
 
Cotonou, le 04 juillet 2017
 
Ont signé
 
Sylvain Lawson
Athanase Bocco
Victorien Attolou