Spread the love

PERSONNE-AGEECe 1er Octobre, la communauté internationale célèbre les personnes âgées. Le Ministre de la Famille, Honorine Attikpa a annoncé dans son message aux personnes âgées, que le Bénin a choisi de commémorer l’événement sous le thème : « Vieillissement et qualité de vie ». Mais, pour Eky Boniface, Officier supérieur de l’armée, Membre de l’Amicale des Militaires Retraités du Bénin (Amireb), la qualité de vie des personnes âgées au Bénin est désolante. Il déplore notamment le traitement infligé aux personnes âgées par les plus jeunes, l’absence d’une sécurité sociale pour la maladie en faveur des personnes âgées. (Lire en dessous, ses impressions et l’extrait du discours du Ministre de la Famille)

 La politesse à l’égard des personnes âgées a disparu 

« Les personnes âgées rencontrent beaucoup de difficultés notamment, sur le plan social, la politesse a déserté le forum. Les enfants ne respectent plus les vieux et c’est des injures dès que vous tremblez devant eux pour passer ; ils vous crient dessus : « oh ! Restez à la maison, qu’est ce que vous cherchez ici ? » Sur le plan organisationnel, vous savez que c’est à partir du 3e âge que des problèmes de santé surgissent. Les cellules ne sont pas pareilles et on tombe souvent malade et la pension n’arrive pas à couvrir toutes les dépenses. Or en Afrique, plus spécialement au Bénin, nous n’avons pas une sécurité sociale pour la maladie. En outre, quand vous y allez dans les services publics, il y a des gens qui vous disent : oh ! Vous avez déjà fait votre temps. Quand vous voulez faire un peu de morale, on vous reprend immédiatement. A partir d’aujourd’hui, il y a le paiement des pensions pour les personnes de 1965 à 1994. Si vous aviez fait le déplacement, c’est un spectacle désolant. Des gens qui ont pour support des bâtons, on les laisse, et ils doivent s’aligner. Des gens qui ne peuvent pas rester debout, vous leur demandez de s’aligner pour prendre sa pension» Propos de Eky Boniface, Membre de l’Amirèb.

Quand les discours sont éloignés de la réalité…

« A nous tous une raison de penser à l’avenir à notre propre vieillissement et à ce que nous pouvons faire pour appuyer les aînés qui, aujourd’hui, ont franchi cette étape décisive de leur vie. Chers pépés et mémés, la journée internationale des personnes âgées mérite d’être célébrée afin de réfléchir sur le sort qui vous est réservé dans nos communautés. Conformément au choix opéré sur le plan international, le gouvernement a placé l’édition de cette année sous le thème « vieillissement et qualité de vie ». L’intérêt de ce thème réside dans la nécessité de puiser de l’héritage culturel de notre pays, les atouts indispensables à la construction du Bénin présent et futur. Bien vieillir nécessite la prise en compte des bonnes pratiques s’inscrivant dans le temps et dans l’espace pouvant conduire à préserver une bonne santé, l’accès aux services sociaux de base, la pleine participation à la vie sociocommunautaire et enfin la capitalisation des acquis pour les générations futures ». Extrait du discours du Ministre de la Famille à l’occasion de la commémoration de la Journée internationale des personnes âgées, édition 2015.

Inès Zounnon