Spread the love

yaya-sakaLe non-positionnement du maire de la Commune d’Adjarra sur la liste des Forces cauris pour un Bénin émergent vient de mettre à nue la division qui gagnait la famille politique du président Yayi Boni depuis plusieurs mois.

Joseph Midodjiho alias Oloyé, Loukman Minakodé dit Aloukou, Yaya Saka, maire de la Commune d’Adjarra. Ces trois leaders engagés aux côtés du chef de l’Etat, le président Yayi Boni, ne parlent plus le même langage. Ils sont secoués par une crise de leadership. Divisés, ils viennent de sacrifier les militants Fcbe qui ne savent pas actuellement le mot d’ordre à suivre en cette période de campagne pour le compte des communales dans la Commune d’Adjarra. En effet, tout est parti des mésententes et des manigances qui ont émaillé l’organisation des législatives du 26 avril dernier. Après la désignation du candidat Joseph Midodjiho pour conduire la liste Fcbe pour ces législatives, ce dernier ne s’est plus montré disponible pour la stratégie de campagne mise sur pied par le maire Yaya Saka. Les maints appels de pied à lui faits n’ont rien changé. Du côté de Loukman Minakodé, malgré la ruée des militants vers son domicile pendant cette période, personne ne pouvait croire qu’un mystère menaçait la campagne. Résultat, le candidat Joseph Midodjiho alias Oloyé a échoué aux législatives. A cette situation, il faut noter le désamour entre les conseillers communaux et leur maire. Finalement, c’est le maire Yayi Saka qui en récolte les pots cassés. Il a été retiré de la liste déposée à la Céna pour le compte des communales actuelles.

 Le maire Yaya Saka dénonce les manigances des Fcbe

 A travers une déclaration rendue publique ce samedi 20 juin 2015, le maire Yaya Saka, président du mouvement Forces nouvelles pour un développement durable (Fndd Hihonwa), a entretenu ses militants sur la crise politique qui sévit au sein des militants Fcbe d’Adjarra. Il s’est dit désormais libre de ses actions puisque ses amis d’hier ont délibérément choisi de le sortir de la liste Fcbe déposée à la Céna pour participer aux communales du 28 juin prochain. Pour lui, ce retrait n’est qu’un montage des conseillers Fcbe qui ont peur de lui. C’est aussi une manigance du coordonateur des Fcbe, Minakodé Loukman et Joseph Midodjiho. Mais, il ne s’est pas laissé aller au désespoir. « Je serai le dernier à quitter le président Yayi Boni. Nous n’avons pas besoin d’être aux affaires avant de contribuer au développement de notre Commune », a-t-il laissé entendre. Mieux, ajoute le maire Yaya Saka, cette manière de procéder des conseillers Fcbe de la Commune d’Adjarra n’a pas été une surprise. Aux militants du mouvement Forces nouvelles pour un développement durable (Fndd Hihonwa) dont il est le porte étendard, et qui ont suivi cette déclaration, le maire Yaya Saka n’a pu donner le mot d’ordre à suivre. Il est à retenir que cette campagne électorale à Adjarra se déroule dans une cacophonie indescriptible, renvoyant les militants Fcbe vers un autre parti ancré dans la localité qui n’est rien d’autre que le Parti du renouveau démocratique.

 Thobias Gnansounou Rufino (Br Ouémé-Plateau)