Spread the love
KASSIMOU-CHABI
Kassimou Chabi

Le Centre national de traitement (Cnt), n’attend que des moyens financiers pour déployer les agents sur le terrain. A l’effet de pouvoir distribuer le reste des cartes d’électeur dans des délais légaux, des moyens financiers doivent être mis à la disposition du Cnt par l’Exécutif pour accomplir la mission. Pour le scrutin du 28 juin 2015, la distribution des cartes d’électeur s’impose pour cette semaine, afin d’éviter des déconvenues.

Tout est fin prêt depuis hier dimanche 7 juin 2015 du côté du Centre national de traitement (Cnt). L’institution en charge du processus de distribution des cartes d’électeur, a bien disposé de la prorogation obtenue, de façon consensuelle avec les acteurs politiques, par la Commission électorale nationale autonome (Céna) et entérinée par une décision de la Cour constitutionnelle. Le Cnt a tout mis en œuvre, selon son coordonnateur, Kassimou Chabi, pour poursuivre l’impression des dernières cartes d’électeur. Dès lors, il ne lui reste qu’à les distribuer. Or, conformément à l’article 183 du Code électoral, qui organise cette opération, la distribution des cartes d’électeur dans les centres indiqués doit se faire pendant 15 jours ininterrompus de (8 heures à 18 heures). Le calendrier électoral est tel que la distribution des cartes d’électeurs doit démarrer cette semaine pour éviter des anicroches. Car, pour compter de ce lundi 8 juin, en plus du délai de 15 jours, la distribution devra pouvoir prendre fin le 23 juin, à 5 jours des élections. Il est impératif, pour éviter que les opérations de distribution des cartes d’électeur ne se poursuivent indéfiniment jusqu’à la veille du scrutin, qu’elles démarrent avant la fin de la présente semaine. C’est à cette condition que les dispositions du Code électoral, en ce qui concerne la distribution des cartes d’électeur pourront être respectées.

 La balle à Koutché

S’il est réel que le Cnt a finalisé ses travaux et n’attend que des moyens financiers pour les traduire dans les faits, la balle est donc dans le camp du ministre des Finances, Komi Koutché. Une diligence exceptionnelle doit être faite pour créditer les comptes du Cnt d’ici mercredi. Et comme l’ « homme » sait bien respecter les procédures en matière de finances publiques, une prise de contact, entre aujourd’hui et demain avec le Coordonnateur du Cnt lui est nécessaire afin de mieux cerner la question. Les fonds peuvent être mis à la disposition du Cnt dès mercredi, pour lui permettre d’engager les opérations de distribution du reste des cartes d’électeur. Ceci, dès jeudi ou vendredi, délai de rigueur. Passée cette date, le délai de 15 jours de distribution ne pourra plus être respecté. Or, les élections constituent une question de souveraineté. L’image du Bénin en dépend. Pourvu que le Cnt ne soit pas à l’image du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) avec des demandes incessantes de fonds. Quant à Koutché, il lui appartient de dégager la balle.

 Jean-Claude Kouagou

La campagne démarre vendredi

 Le top pour la campagne électorale, comptant pour les municipales, communales et locales du 28 juin 2015 interviendra vendredi prochain. Dans 5 jours, les différents candidats à ces joutes qui consacrent la vitalité de la démocratie à la base sillonneront les tréfonds des hameaux des villes et des campagnes pour solliciter les suffrages des électeurs. La Commission électorale nationale autonome (Céna), à travers son président, Emmanuel Tiando, devra autoriser les candidats à aller à la conquête des électeurs le vendredi 12 juin 2015. Le message de Tiando est impérativement attendu à la veille de cette date pour rassurer ceux qui craignent les conséquences fâcheuses des pluies qui s’abattent déjà sur la région méridionale du pays.

 JCK