Spread the love
laurent-metongnon
La Fesyntra-Finances de Laurent Mètongnon conteste les résultats

Le dernier concours de recrutement d’agents au profit des Douanes serait entaché d’irrégularités. Le Secrétaire général de la Fésyntra-Finances, Laurent Mètongon l’a clamé hier sur une chaîne privée de radio de la place. Et pour cause, la non-proclamation des résultats après la délibération en présence des responsables de la Fésyntra-Finances. Lire un extrait de l’entretien.

Qu’est-ce qui se passe au ministère de l’Economie et des finances ?

 Laurent Mètongnon : Il se passe quelque chose que je n’aurais plus jamais voulu souhaiter après les concours à polémique de 2012 que la Commission du président de la gouvernance concertée a invalidés. Nous avons été impliqués, sur la demande du ministre en charge de la Fonction publique qui a demandé que nous lui disions comment on va organiser le concours pour qu’il n’y ait pas polémique. Nous avons accédé à sa demande. Nous lui avons dit qu’en 2012, nous avions quelques exigences. D’abord, lorsque les candidats déposent les dossiers, que l’on analyse pour savoir pourquoi tel dossier a été rejeté ou pas. Ils nous ont dit que cette formalité était déjà remplie et que l’on ne pouvait plus la refaire après. Nous avons donc pris le train en marche au moment où les sujets avaient déjà été envoyés par les professeurs. Or, dans nos doléances, pour chaque corps, on a exigé que ça soit trois professeurs qui proposent de sujets et on tire au sort. Ils ont refusé en disant que les sujets étaient déjà là et que c’est un professeur par corps qui avait déjà proposé un sujet.

 Avez-vous été associés dans la proposition des sujets ?

 Pas du tout ! Le Directeur du recrutement des agents de l’Etat (Drae) doit avoir une bande de professeurs qui proposent les sujets. Il les a contactés certainement. Là où nous avons été associés, c’est le jour où on devait faire le tirage, c’est-à-dire le choix des sujets. Donc, les enveloppes étaient là. Les collègues ont tiré les sujets dans chaque corps. Ces enveloppes ont été remises au Drae. C’est lui seul qui connaît le contenu du sujet, qui a fait la saisie, le tirage et a enveloppé.

Notre exigence qui a été acceptée est qu’il faut que nous soyons présents avant qu’on ne mette les sujets enveloppés dans les cantines et que l’on achète des cadenas. Les cadenas ont été achetés. La Fésyntra-Finances, chaque secrétaire général, avait un cadenas avec la clé ainsi que la fonction publique. Le double des cadenas a été gardé par moi-même, le secrétaire général de la Fésyntra-Finances. A un moment donné, on a voulu me prendre les doubles des clés et j’ai dit non.

 Qui a voulu vous prendre les clés ?

 Le ministre de l’Economie et des finances a demandé qu’on remette les clés pour qu’on les rende au ministre d’Etat. Lorsque les candidats devaient composer, j’ai demandé que les cantines passent nécessairement dans les Commissariats de Police ou Gendarmeries. Ce qui a été fait.

 Pourquoi dites-vous que le concours est entaché ?

 Ce qui nous fait dire que le concours a été entaché d’irrégularités, c’est que vendredi dernier, après la délibération, j’ai réclamé la proclamation des résultats. Entre-temps, le ministre est passé pour nous dire qu’il allait en Conseil. Et je lui ai demandé l’étape d’après. Il dit en principe, mais qu’il va en Conseil. A la fin, c’est le Directeur de recrutement qui nous a dit que la suite est discrétionnaire. Je lui ai dit que ce qui est discrétionnaire n’est plus transparent et de ce fait, ça les engage. C’est ce qui nous faire dire que le concours est entaché d’irrégularités…

 Trancription Serge Adanlao