Spread the love

Les lauréatsLa première édition du concours d’essai intitulé « Écrire la liberté » organisé par l’association Libre Afrique Bénin a connu son épilogue le vendredi 21 décembre 2018. Ibrahim Tchan  s’est vu attribué le prix spécial « André Quenum ».

Ibrahim Tchan, candidat au concours d’essai Ecrire la liberté a été déclaré vainqueur avec son texte qui porte sur les paradoxes du nouveau Code électoral. Il sera suivi de Néhémie Kotobiodjo et Erroce Ezéchiel Yanclo qui ont occupé respectivement deuxième et la troisième. Le premier prix « Frédéric Bastiat » est composé d’une attestation et d’un montant de 300 000Fcfa, le deuxième prix 200 000Fcfa et le troisième prix 100 000Fcfa. Pour cette 1ère édition, un prix spécial Père André Quenum a été attribué au 1er. Ainsi donc,  Ibrahim Tchan remporte un trophée en bronze et une somme de 150 mille francs. Eugène Aballo, président de Libre Afrique Bénin, s’est réjoui de l’engouement qu’a suscité le concours au niveau des jeunes qui ont massivement participé. A sa suite, père Serge Bidouzo, directeur de publication du journal “La Croix“, a présenté les qualités du feu père André Quenum qui était un homme de liberté et d’engagement. Il a pour finir, invité les jeunes à être des vecteurs de liberté partout besoin sera.

 Rappel du contexte

 L’association Libre Afrique (section Bénin) a organisé la 1ère édition du concours d’essai intitulé « Écrire la liberté ». Lancé le samedi 10 novembre 2018, le concours a permis aux jeunes de 18 à 35 ans de s’essayer à l’écriture. Sur 102 candidatures enregistrées, 10 nominés ont été retenus pour la phase finale. Ils ont planché devant un jury composé à cet effet. Les différentes thématiques abordées par les candidats sont aussi riches que variées. On peut citer entre autres la France-Afrique, le sort des enfants de la rue, l’immigration, la pauvreté, le viol en Afrique du sud, les paradoxes du nouveau code électoral, l’accès à l’Internet, l’informel, le mariage des mineurs. Le jury présidé par Denis Avimadjessi, a eu la lourde tâche d’évaluer les candidats sur l’argumentation, l’éloquence, la concordance entre l’écrit et l’oral.

 Armel Nelson Avadémey