Spread the love
Ginette Fadé
Ginette Fadé désignée pour représenter le Bénin

A l’issue des votes, le mannequin professionnel Ginette Edibi Fadé a été retenu pour représenter le Bénin au concours Top model Africa 2016 qui se tiendra au Cameroun en décembre prochain. Sereine, l’ambassadrice de la mode se dit prête à honorer son pays à l’extérieur.

Fine, élancée, avec une taille de 1,75m et un poids avoisinant 55kg, les yeux marron et étincelants, Ginette Edibi Fade représentera le Bénin dans la catégorie Femme, pour le concours Top model Africa 2016.  « Je suis heureuse qu’on m’ait reconnu ce mérite et qu’à l’extérieur, mon profil ait pu retenir l’attention. Je suis vraiment honorée de représenter mon pays à l’extérieur », se réjouit-elle. Mannequin professionnel de l’Agence « Angels model management » depuis plusieurs années, Ginette Fadé ne cache pas son assurance quant à sa sélection : « J’étais assez confiante au regard de mon niveau ». Une assurance justifiée, puisque c’est elle qui a été retenue parmi les mannequins catégorie Femme qui ont postulé au Bénin. « Je suis fière d’elle, c’est une fille qui a toujours travaillé. Je n’ai jamais été tendre avec elle, parce que j’attends beaucoup d’elle. Je pense que le fait d’aller représenter le Bénin au concours Top Model Africa va dans le sens de l’ambition que nous envisageons pour sa carrière professionnelle. C’est une expérience qui va lui apporter un plus en maturité et elle sera apte à affronter l’Europe », a confié Arnold Yannick Ahounou, directeur général de l’agence « Angels model management ». Organisé par Amstrong Loga, promoteur de Caméroun Fashion Week, le concours Top model Africa va se tenir en décembre 2016 au Cameroun.  Ginette Fadé s’y prépare et semble toujours sereine : « Pour l’instant, tout va pour le mieux. Je prépare la compétition sans stress, avec mon coach et mon directeur. Je n’ai pas de crainte ».

Plusieurs pays au rendez-vous du Cameroun !

Top Model Africa connaîtra la participation de 23 mannequins. Dans la catégorie des hommes, 10 mannequins seront en lice dont 3 du Cameroun et un pour le Bénin, le Togo, le Nigéria, le Congo, le Ghana, le Mali et le Gabon. Dans la catégorie des femmes, 13 mannequins seront en compétition. Elles sont réparties comme suit : 2 représentantes pour le Togo, le Cameroun, le Congo et une représentante pour le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Tchad, le Ghana, le Nigéria, le Zimbabwe et le Bénin avec Ginette Fadé. « C’est vraiment un plus pour moi, pour ma carrière professionnelle, notamment internationale. Car ce sera pour la première fois que je vais pouvoir participer à un concours à l’extérieur et affronter des gens d’autres pays », a-t-elle affirmé avec enthousiasme. Ginette Fadé est déterminée à donner le meilleur d’elle. « J’espère beaucoup de ce concours. J’ai foi et j’espère qu’avec ce que je ferai là-bas, je pourrai prendre la première place. Parce que j’ai envie de montrer qu’au Bénin, on est vraiment capable de faire beaucoup, de nous affirmer », a-t-elle déclaré. D’ores et déjà, elle invite tous les Béninois à voter pour elle sur sa page facebook : Top model Africa 2016 Bénin. Car, à l’en croire, le concours commence déjà par là. « Chaque semaine, ils font un sondage des candidats qui ont plus de popularité en se basant sur le nombre de « J’aime » sur les pages », a-t-elle fait savoir. Mais les populations ne suffiront pas à la soutenir.

La mode, l’enfant délaissé de la culture

Pour Ginette Fadé, le soutien de l’Etat est tout aussi important, sinon primordial. « Je demande au gouvernement de bien vouloir nous aider, nous qui sommes les ambassadeurs de la culture. Car le mannequinat est délaissé parmi les secteurs d’activités culturelles au Bénin. Au Bénin, on connaît plus la culture sur les aspects musique, art, cinéma, mais beaucoup moins sur le côté mannequinat. Pourtant, le mannequinat est très important et peut valoriser un pays », a-t-elle souhaité. Son directeur d’agence, Arnold Yannick Ahounou, a renchéri en déclarant : « Il est temps que nous qui intervenons dans le domaine de la mode, nous qui sommes les ambassadeurs du Bénin dans ce domaine, nous soyons un peu plus accompagnés. Parce que là, elle va au Cameroun. Je vais devoir sortir des sous pour le billet d’avion, le logement … et pourtant elle va représenter le Bénin ».

A. P. A.