Spread the love

qqqA l’installation d’une application numérique, des thèmes et conditions d’utilisation s’affichent systématiquement à l’écran. Par négligence, plusieurs internautes se passent de cette étape qui pour eux n’a pas trop d’importance et pourtant pourrait avoir de répercussions.

Xavier à l’habitude d’installer des applications sur son téléphone mais  ne prend jamais la peine de lire les thèmes et conditions qui s’affichent  avant chaque installation. « Pas question de chercher à déchiffrer ces textes rédigés en de petits caractères. C’est une perte de temps » martèle-t-il. Pour d’autres, c’est la longueur des textes qui leur pose problème. Junior affirme qu’il faut gagner du temps. Pour Carlos ces conditions sont ennuyeux et sans intérêts. «  Si je sais ce à quoi va me servir mon application, pas la peine de lire ces conditions » ajoute-t-il. Ignorant les conséquences que cela pourrait avoir, la plupart des consommateurs se livrent à cet acte. Murielle Alapini, formatrice sur l’identité numérique pense que «  les concepteurs d’applications numériques sont dans une vision de rentabilité. Ils exploitent les données à caractère personnelle des utilisateurs et parfois de manière disproportionnée. Ainsi, la méconnaissance des thèmes et conditions d’utilisation ôte à l’utilisateur toute possibilité de se plaindre devant les instances compétentes en cas d’abus ». Les textes en réalité renferment les clauses du contrat qui lie dès l’installation, le concepteur du logiciel à son utilisateur. « Les consommateurs ont donc le devoir de prendre des engagements qui correspondent à leurs aspirations en lisant les conditions d’utilisation des applications » conclu Murielle Alapini.

Gloria Houngbé(Stag)