Spread the love
chaire-unesco
Les deux conférenciers au cours de la restitution de leurs travaux

La Chaire Unesco des droits, de la personne humaine et de la démocratie sise à l’Uac, a accueilli, hier mercredi 23 novembre 2016, une conférence-débat sur les stratégies diplomatiques des pays émergents du Sud global. La conférence fait suite aux travaux des universitaires Charles Amegan et Dêlidji Eric Dégila sur la question.

Professeurs d’universités, doctorants et étudiants en relations internationales ont suivi hier à la Chaire Unesco de l’université d’Abomey-Calavi, une conférence débat portant sur le thème : « Les stratégies diplomatiques des pays émergents du Sud global en quête de leadership ». Cette conférence a été animée par Charles Amegan, professeur de relations internationales à l’université du Mississipi et Dêlidji Eric Dégila, enseignant-chercheur à l’Institut des hautes études internationales et du développement en Genève. Dans leur présentation, les conférenciers ont mis en exergue la diplomatie sénégalaise qui s’illustre positivement par son caractère innovant et constructif. Pour l’étayer, les animateurs se fondent sur trois piliers que sont la stabilité politique et la culture démocratique, la réussite du dialogue interreligieux et la promotion des cadres sénégalais à travers leur placement dans les institutions internationales. A travers cette présentation, les deux conférenciers ont ainsi restitué les fruits de leurs travaux de recherches qui ont duré 5 ans. Les contributions et interrogations des uns et des autres ont permis d’enrichir le débat. Entre autres, il faut retenir des interventions, le modèle sénégalais jugé peu convaincant par la plupart, la définition de certains paradigmes et concepts liés aux relations internationales ainsi que la mise en évidence de la diplomatie béninoise encore balbutiante.
APA