Spread the love
tchane
Le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, a lancé les travaux

Depuis hier mercredi 1er mars et ce jusqu’au vendredi 3 mars 2017, se tient au Palais des Congrès de Cotonou, la 6ème session extraordinaire du Congrès consultatif général (Ccg) du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames). C’est le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, qui a procédé à l’ouverture officielle.

Les sommités du monde du savoir des 19 pays membres du Cames tiennent à Cotonou pour la 6ème session extraordinaire du Congrès consultatif général du Cames. L’objectif de ces trois jours de travaux est d’échanger, d’harmoniser les points de vue et de réfléchir sur l’amélioration de la qualité de la recherche et de l’enseignement. « Le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames) est un organisme interétatique qui a reçu des pères fondateurs, la mission de promouvoir les cadres de l’enseignement supérieur et d’harmoniser les politiques dans ce secteur… Le Congrès consultatif général du Cames est une instance qui constitue une expertise avérée qui, entre autres, concourt à l’élaboration des textes académiques et scientifiques que le Secrétariat général du Cames soumet au Conseil des ministres. Il est constitué de recteurs ou présidents d’universités de pays membres, des responsables de la recherche au niveau national, des organismes ou institutions partenaires », a fait savoir le Sg du Cames Bertrand Mbatchi en présence du président du Conseil, Abibou Abarchir. Pour le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Odile Attanaso, la session est venue à point nommé au regard du défi que constitue l’amélioration de qualité de l’enseignement qui s’inscrit dans les ambitions du gouvernement béninois… C’est pourquoi, avant de lancer la session, le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement Abdoulaye Bio Tchané a rappelé, en guise d’innovation, le projet phare de l’Enseignement supérieur inscrit dans le Pag, la mise en place de la Cité internationale de l’innovation et du savoir. Un projet qui entend promouvoir l’émergence de centres d’excellence dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, favoriser l’éclosion de champions nationaux dans les domaines innovants et d’améliorer ainsi l’employabilité des jeunes. L’organisation pilote des olympiades universitaires Cames en 2017-2018, la stratégie de la célébration du jubilé du Cames en termes d’opérationnalisation, l’insertion de la culture dans les institutions d’enseignement supérieur et de recherches des pays membres…, sont autant de sujets à l’ordre du jour.
APA