Spread the love

be8b86aa-7457-4f23-8f6c-edf77f63a2f8Le Congrès de la Renaissance du Bénin a bel et bien démarré ce samedi 24 juin 2017, après l’ordonnance avant dire droit de la justice ce vendredi après – midi. C’est le président du parti par intérim, Georges Bada qui ac2bbb109-3123-4572-ad19-6800e5e1684a ouvert les travaux en présence des représentants de partis politiques. C’était à l’hôtel Sun City d’Abomey.

Placés sous le thème de La Renaissance du Bénin en marche pour les réformes, 57e18a84-6f6b-4915-9919-652f40418817les travaux du congrès extraordinaire des réformistes de la Rb, ont été lancés ce matin par Georges Bada, président par intérim du Parti. Un parterre de personnalités politiques et religieux du Bénin et les anciens militants de cette formation politique y ont pris part pour apporter leur soutien et WhatsApp Image 2017-06-24 at 17.48.28 (2)encouragement à l’initiative portée par les réformistes. Dans son mot de bienvenue, Abraham Zinzindohoué, président du comité d’organisation a rappelé le processus ayant abouti à la tenue des présentes assises pour sortir le parti de la situation de paralysie dans laquelle il est plongé depuis la dernière joute présidentielle. «  La Rb ne doit pas disparaître mais plutôt devenir un parti fort » a déclaré Abraham Zinzindohoué pour signifier l’esprit dans lequel le Comité préparatoire a travaillé en jouant sur la carte d’apaisement et de conciliation. Les différents représentants  et chefs de partis politiques qui se sont succédés au pupitre ont salué la bravoure et la témérité des réformistes qui selon eux, ont su braver WhatsApp Image 2017-06-24 at 20.37.32 (1)les menaces et initiatives dont ils sont exposées. De façon unanime, ils ont recommandé aux réformistes d’éviter les erreurs du passé et d’ouvrir le parti en acceptant  ceux qui ont été arbitrairement exclus. Parmi les différentes interventions, celle d’Epiphane Quenum a le plus retenue l’attention parce qu’elle a fait l’apologie de la Rb en mettant l’accent sur les causes des différentes crises qui l’avaient secouées. Ce qui lui permet de conclure que la Rb souffrait d’un mal congénital depuis sa naissance en 1992. «  Nous ne sommes pas des locataires, mais plutôt des  propriétaires » a déclaré Georges Bada pour rassurer les militants de la légalité et de la légitimité. Chants et bénédictions des têtes couronnées ont mis fin à cette cérémonie d’ouverture. A noter qu’au cours de ce congrès, la RB devrait entériner ou non sur la mise à l’écart de Léhady Soglo. On devrait aussi connaître le nouveau bureau politique du parti renaissant.

Léonce Adjévi