Spread the love

cour_dappel de cotonou bonLe Syntra-Justice tient depuis ce matin son premier congrès ordinaire. C’est la grande salle d’audience B de la Cour d’appel de Cotonou qui sert de cadre aux travaux. La cérémonie d’ouverture des assises a été marquée par la présence du secrétaire général du Syntra-Justice Kuassi Cakpo Besse, du représentant de la Garde des Sceaux Denis Ogoubiyi, du secrétaire général de la Cstb, Paul Esse Iko, des membres du Syntyra-Justice et des responsables de l’institution judicaire.
Faire le bilan des différentes actions menées par leur syndicat et réfléchir sur les stratégies à mettre en œuvre pour les prochaines luttes. Ce sont entre autres les objectifs de ce premier congrès ordinaire. A l’ouverture des travaux, le secrétaire général de la Syntra-Justice, Kuassi Cakpo Besse a souligné que ce congrès intervient au terme d’un long processus et se tient dans un contexte particulier qui impose des tâches complexes dans le processus du développement de la maison justice : « Nous sommes toujours fidèles à notre première ambition, celle de rester coller à la défense des droits des travailleurs de la maison justice ». A l’en croire, ce congrès est également l’expression vivante de la détermination de ce syndicat de poursuivre sa mission de force dirigeante, et de défendre les droits des travailleurs de la maison justice. A noter que les travaux de ce congrès se dérouleront sur deux jours et seront assortis des recommandations. Rappelons que le Syntra-Justice est affilié à la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) de Paul Esse Iko et a été porté sur les fonts baptismaux le 5 juin 2010 à Parakou.

Léonce ADJEVI