Spread the love

sebastien-paatchaLe maire de la Commune de Toucountouna est depuis hier lundi 10 septembre 2018 entre le marteau et l’enclume. Outre les conseillers communaux qui sont à ses trousses, la population réclame également le départ de Sébastien Paartcha à la tête de la  mairie de Toucountouna.

Partira ou ne partira-t-il pas de la tête de la mairie de Toucountouna ? La réponse à cette question semble être « oui » vu toutes les pressions que subit actuellement Sébastien Paartcha, maire de la Commune de Toucountouna. Après la motion de demande de destitution et l’échec de la conciliation, l’étau se resserre autour de l’autorité communale de Toucountouna. Lundi matin, c’est d’abord la population qui est montée au créneau par le biais d’un sit-in  organisée à l’entrée de l’hôtel de ville pour réclamer la démission sans condition du maire Sébastien Paartcha. Il a fallu l’intervention des agents de la police républicaine pour les disperser. Malgré la présence des forces de l’ordre, des jeunes gens sont restés à l’entrée principale de l’hôtel de ville exigent haut et fort, la démission de Sébastien Paartcha à la tête de la mairie de Toucountouna. Selon, certains, ce dernier serait à l’origine du blocage du développement de la localité. Les reproches de la population au maire Paartcha sont, entre autres, la mauvaise gestion, l’absentéisme au poste depuis près d’un mois. Et comme si cela ne suffisait pas, les 9 conseillers dissidents ont réintroduit dans la journée d’hier, une seconde demande de convocation d’une session extraordinaire pour un vote de défiance contre le même maire Sébastien Paartcha. Les motifs sont presque identiques.

 

Prince Ouindé

(Coll)

Collectif des élus communaux pour un nouveau départ                                                                                   

Toucountouna, le 10 septembre 2018

                                                                                        

                                                                            A

                                          Monsieur le maire de la Commune de Toucountouna

Objet : Renouvellement de la demande de la tenue d’une session extraordinaire pour le vote de défiance

Référence : Lettre de demande de convocation d’une session extraordinaire en date du 13/08/2018

 Monsieur le maire,

En nous référant à l’objet suscités à notre correspondance du 12 août 2018 relative à notre lettre de convocation d’une session extraordinaire de retrait de notre confiance à votre égard dont vous maîtrisez la teneur et les mobiles de cet acte courageux et responsable. Le délai imparti à la médiation étant arrivé à terme ; ou malgré les différentes tentatives de réconciliation opérées par les structures organisées de la Commune (le roi et sa cour, les sages et notables, les confessions religieuses, la société civile, l’association des jeunes et le Ministère de la décentralisation en présence de la tutelle madame le préfet), les neuf conseillers signataires de la motion de destitution sont restés dans leur position. Par ailleurs, depuis le déclenchement de cette crise, nous avions constaté avec amertume  que vous n’honorez plus à vos obligations administratives la preuve, vous aviez été absent à toutes les séances administratives organisées par les partenaires et l’Etat et ceci depuis le 13 août 2018 à ce jour. En somme, votre absence intentionnée bloque le bon fonctionnement de l’administration communale dans toutes ses formes. Seul le dépouillement des offres vous préoccupe dont vous signez les invitations à domicile malgré la crise.

Nous venons par la présente vous demander de bien vouloir convoquer dans les brefs délais une session extraordinaire de vote de défiance ou alors déposer votre lettre de démission à la tutelle. Autrement, vous serez tenu seul responsable de tout ce qui adviendrait dans la Commune.

Dans l’attente d’une suite favorable à notre requête, veuillez agréer Monsieur le maire, l’expression de nos sentiments distingués.

Ampliations :

 1-           Intéressé

2-           Préfet du département

3-           Cour royale de Toucountouna

4-           Société civile

5-           Association des jeunes

6-           Archives

                         Ont signé

Le maire Sébastien Paartcha serein

 La situation qui prévaut actuellement dans la Commune de Toucountouna n’ébranle point le maire Sébastien Paartcha. L’autorité communale rencontrée dans la journée du lundi 10 septembre 2018 est plus que convaincu que cette crise est un montage de l’opposition suite à ses nombreuses déclarations de soutien au chantre de la rupture. Selon lui, toutes les accusations portées contre sa personne ne sont rien d’autres que de l’intoxication. Le maire Sébastien Paartcha qui a travaillé dans son cabinet dans la journée d’hier, fait savoir aussi que ce sont ces jeunes qui sont à la solde des conseillers dissidents qui ont bloqué le portail de la mairie, empêchant les agents d’avoir accès à leurs bureaux. Il a soutenu que l’administration communale de Toucountouna tourne normalement. A son avis, ces conseillers signataires de la motion ont à toutes les étapes de la conciliation avoué qu’ils ont faim parce que le maire ne leur paie pas leurs indemnités. Or, précise le maire Paartcha, la situation financière de la Commune de Toucountouna ne permet pas actuellement, après paiement des salaires aux agents, de penser à leurs préoccupations. A l’entendre, les recettes de la commune sont insignifiantes pour satisfaire à cette revendication des conseillers dissidents. Outre cette exigence du fonctionnement de l’administration communale, le maire soutient que plusieurs charges se sont greffées aux dépenses de la Commune. Il cite entre autres, l’achat des motos aux 11 conseillers communaux sur fonds propres de la Commune, la réparation de l’ancien véhicule de commandement, le remboursement des frais de réalisation du manuel de procédure administrative et financière de la mairie et les frais de  réalisation du Plan de développement de la Commune de Toucountouna.  Quant à la mauvaise gestion dont parlent ces élus communaux, le locataire de l’hôtel de ville de Toucountouna a fait savoir qu’il s’agit d’un faux problème. Il cite pour preuve, les différents audits qui sont passés à la mairie de Toucountouna sans avoir d’irrégularité à leur reprocher.

 P.O

(Coll)