Spread the love

conseilLe compte rendu du conseil des ministres du mercredi 2 août 2017 est disponible est disponible depuis la matinée de vendredi 4 août. On y apprend par exemple que le gouvernement prend des vacances de deux semaines dès lundi prochain. Les rumeurs qui faisaient état aussi du limogeage du directeur général de la gendarmerie nationale et d’autres gradés de la gendarmerie ont été confirmées. De même que celle liée au limogeage du chef section de la sous direction des affaires économiques et financières de la direction de la police judiciaire.

Dès la prochaine rentrée scolaire, l’enseignement primaire va expérimenter, à titre de phase pilote, l’apprentissage de l’anglais. Le gouvernement va transmettre au parlement, pour ratification, un accord de financement additionnel signé entre l’Aid et le Bénin dans le cadre du projet d’appui à la diversification agricole. Il s’agit d’un montant de plus de 27 milliards qui vise l’amélioration de la sécurité alimentaire. Dans le même registre, le gouvernement a levé l’auto-suspension de l’exportation de l’ananas  coloré. Il a aussi adopté le décret portant Aof de l’agence béninoise de sécurité sanitaire des aliments. En outre, la coopération entre le Bénin et le Rwanda se sont encore renforcés. Les deux pays acceptent de constituer une compagnie aérienne transnationale de droit béninois qui a son siège au Bénin. Au chapitre des télécommunications, l’Etat  a révoqué la convention d’exploitation de réseaux de téléphonie mobile avec Bell-Bénin. En raison du non paiement de la contrepartie financière de sa licence évaluée à 6 milliards et au non paiement de redevances de plus de 12 milliards. Ajoutez aussi aux dettes envers des entreprises d’Etat, des dettes fiscales et des dettes envers les abonnés. Dans le secteur touristique, le gouvernement va réaliser une opération qui permettra de disposer de données topographiques sur les sites touristiques d’Allada, d’Abomey, de Ouidah, de Porto Novo et de la route des pêches. On en parlait depuis mercredi, le gouvernement a révoqué le maire de la ville de Cotonou après deux comptes rendus de deux ministres du gouvernement. Et constaté que des parents et amis de Léhady Soglo ont fait obstruction à la perquisition. Des poursuites seront lancées contre les supposés auteurs et auteurs et complices des griefs soulevés lors de l’audition et les auteurs de l’obstruction à la perquisition de Léhady Soglo. Le gouvernement a pris connaissance du rapport de la mission d’audit organisationnel, comptable et financier au fonds national de la micro – finance de 2013 à 2016. Cet audit a révélé des irrégularités telles des pertes de ressources publiques de plus de 40 milliards, des montants d’impayés de plus de 20 milliards, des crédits de 23 milliards irrégulièrement accordés par le fonds, des marchés gré à gré sans autorisation de la direction nationale de contrôle des marchés publics. Le gouvernement a épinglé des personnes dont entre autres Jean Panti et Komi Koutché qui ont dirigé le fonds à l’époque des faits.

Rèliou Koubakin