Spread the love

koukpaki2Le gouvernement s’est réuni ce mercredi 24 août 2016 en conseil des ministres. Le premier après la pause gouvernementale. Entre autres décisions, le renforcement de la gouvernance des actions ministérielles. Les ministres sont revenus sur la filière véhicule d’occasion en transit, notamment sur les virements suspendus par le gouvernement.

Le conseil des ministres a autorisé le reversement de la somme de près de deux milliards de francs cfa au port autonome de Cotonou par la Société d’exploitation du guichet unique du Bénin Ségub. Il s’agit du montant des redevances cumulées suspendues depuis le 26 avril 2016 à la date du 23 août 2016. Le port utilisera cette somme dans le cadre du renforcement sécuritaire a indiqué le ministre d’Etat Pascal Irénéé Koukpaki lors du point hebdomadaire. A l’en croire, le dossier Segub est confié à la justice et le processus suit son cours. D’un autre coté, le gouvernement a décidé de renforcer la gouvernance des actions ministérielles et préfectorales. Il a été crée dans ce sens à la présidence de la République la Cellule d’analyse et d’enregistrement des projets d’arrêtés ministériels et préfectoraux. Le mécanisme devra veiller à ce que les actes réglementaires pris dans les ministères et les préfectures soient en harmonie avec la politique de la nation dans tous les secteurs pour lesquels ces actes sont pris. Le travail de la cellule devra également permettre que les actes ministériels et préfectoraux soient en harmonie avec les plans, les programmes et les projets de développement approuvés par le gouvernement. Le gouvernement a aussi pris un autre décret portant création d’un centre de formation aux opérations du maintien de la paix aux forces armées béninoises à Canan.  Ledit centre formera les éléments des forces armées béninoises au pré-déploiement, une formation indispensable pour la  participation des troupes militaires aux opérations de soutien à la paix sur les théâtres extérieurs. Il s’agit du deuxième centre du genre dont dispose le Bénin après celui de Bêmbêrekê. Le plan d’action du gouvernement n’est pas encore disponible dans sa version définitive. C’est ce qu’on peut comprendre du point de presse du ministre d’Etat Pascal Irené Koupaki. « On continue de travailler sur ce plan et disons vers mi-septembre après un séminaire interministériel, il y aura un séminaire gouvernemental pour arrêter tout le plan d’action du gouvernement a-t-il poursuivi.

Marcus Koudjènoumè