Spread the love

Routes(1)Le gouvernement a autorisé la signature de contrats avec les cabinets en charge du contrôle et  de la surveillance des travaux d’urgence d’entretien des routes revêtues au titre de l’année 2018. La décision a été prise au cours du Conseil des ministres d’hier mercredi 10 octobre 2018.

Le gouvernement lance officiellement les chantiers pour l’entretien des routes du Bénin. En effet, le 16 mai 2018, le Conseil des Ministres avait approuvé le programme des travaux d’urgence d’entretien des routes revêtues, au titre de l’année 2018.Les axes concernés par ces travaux sont pour le lot 1, la sortie Natitingou-Carrefour RN7-Tanguiéta-Porga-Frontière Burkina Faso ; Kota carrefour-Natitingou et Djougou-Affon-N’Dali. Pour les lots 2,  3 et 4, les axes pris en compte sont la limite Département-Kétou ; Pobè-Kétou et Porto-Novo-Avrankou-Igolo, Covè-Bohicon et Dogbo-Azovè-Abomey (jonction contournement Sognon) et Bohicon-Dassa.Pour le compte de ce projet d’entretien, les entreprises devant exécuter les travaux ont été déjà retenues et le démarrage des travaux est imminent. Le processus lancé par le gouvernement vise seulement à procéder à la sélection des cabinets devant assurer le contrôle et la surveillance des travaux. A l’issue des consultations qui ont été effectuées, les cabinets Has Engineering/Heris Afrique, Horse Sarl, PersBtp/CerecBtp et Beci-Btp Sarl ont été sélectionnés. L’exigence du gouvernement de procéder à la sélection de cabinet de surveillance vise à veiller à l’entretien diligent des voies revêtues du pays et à lutter contre leur dégradation précoce. A travers cet acte, le gouvernement entend s’assurer de la bonne exécution des travaux en sollicitant des cabinets de contrôle et de surveillance pour ce type de travaux. Toujours inspiré par la reddition et la prise en compte réelle des besoins des populations, le gouvernement exprime à chaque fois son souci de faire en sorte quel’argent du contribuable serve à faire du durable et du sérieux. Pour le compte de ce programme,  beaucoup de zones géographiques ainsi que d’importants axes routiers sont impactées pour la circulation des personnes et des biens dans les transactions commerciales et économiques. L’engagementdu gouvernement de mettre un accentparticulier sur l’entretien des voies (ce qui n’a jamais été une priorité par le passé), constitue une réponse efficace aux nombreuses plaintes des compatriotes et usagers de ces axes qui se plaignent de leur état et dénoncent souvent le manque d’entretien. Assez prompt, le gouvernement a répondu à ces doléances historiques. A travers l’entretien des voies, les crevasses et nids de poules sources d’accidents de circulation seront corrigés. Les statistiques en matière d’accident de circulation se trouveront substantiellement réduites.

Abdourhamane Touré

Vaste programme de réfection des pistes rurales

Le gouvernement a également décidé du lancement du Programme d’urgence 2018-2019 de réfection des pistes rurales et des routes intercommunales. Cette décision prise par l’Exécutif vise à mettre les pistes en bon état de praticabilité. Cette vaste campagne couvre les départements du Borgou, de l’Alibori, de l’Atacora, de la Donga, des Collines, du Zou, du Mono, du Couffo et du Plateau. Elle porte sur un total de 7.419 km de pistes rurales pour des travaux de reprofilage et d’aménagement de fossés.L’objectif visé est d’améliorer l’accès aux zones de production agricole, l’accès aux marchés, le tout pour faciliter les échanges inter arrondissements et intercommunaux.    A travers ce projet, le gouvernement exprime sa volonté de rendre les pistes bien praticable. Cette décision satisfait les attentes des populations  des localités concernées, et particulièrement les producteurs.

AT