Spread the love
Le pdt de l'Uds fait alliance avec d'autres partis
Le pdt de l’Uds fait alliance avec d’autres partis

Les membres du Conseil national de l’Union pour la démocratie et la solidarité (Uds) ont tenu leur conseil samedi 20 décembre 2014 au Centre Anuarite d’Abomey-Calavi. Cette rencontre avait pour objectif, d’annoncer aux militants, les initiatives politiques prises par l’Union et qui vont dans le sens d’une alliance avec d’autres formations politiques. Les échanges ont duré des heures. De nouvelles options ont été prises pour renforcer les bases de cette formation qui existe depuis 1990 et qui faisait partie de l’alliance étoile et ensuite des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Ce qui a permis de conquérir le pouvoir d’Etat en 2006. L’exploit devra-t-il se rééditer cette fois-ci ? Wait and see.

 HA

 Déclaration du Président de l’Uds, Sacca Lafia

« Nous avons juste changé de wagon »

A l’intérieur des conflits, il y a des ambitions nouvelles qui naissent. Pour permettre à ces ambitions de s’exprimer, nous nous retirons. On ne descend pas du train. Nous changeons de wagon. Nous ne sommes pas en train de lâcher le président. Nous sommes toujours dans son train, mais on a changé de wagon. Nous laissons ce wagon à Fcbe et créons une autre alliance qui va rentrer dans un autre wagon toujours dans le même train. Il n’y aura absolument aucun dysfonctionnement, aucun conflit venant de notre part. Cela se fait dans la bonne entente et l’information générale de tout le monde. Notre parti a été créé à Nikki le 6 avril 1990. C’est l’un des plus anciens partis politiques de notre pays. Quand il y a eu la loi portant charte des partis politiques, nous avons dû nous réenregistrer. J’en suis le président depuis bientôt une dizaine d’années. Entre deux congrès, on devrait tenir le conseil. On n’a pas eu toujours le temps de le faire mais, le Bureau se réunit régulièrement. On crée des cadres et des conseils informels. L’Uds n’est pas fermée. Le parti est ouvert. Pour ce qui est de mon rôle d’acteur politique et de la Lépi, je dirai que la Lépi est une activité conjoncturelle. C’est le Parlement qui m’a désigné pour conduire les activités de correction de la Lépi. Je suis presque au terme de cette activité. Cela ne doit pas me soustraire de mes activités de chef de parti politique. Je pense avec l’organisation qui est la mienne, avec les militants de qualité que j’ai avec moi, que je suis en train de conduire parallèlement toutes ces activités. Et vous comprenez aujourd’hui, à l’étape où nous sommes au niveau de la correction de la Lépi, ce sont les techniciens qui travaillent. Nous avons en ce moment, près de 120 ordinateurs allumés et 140 informaticiens qui travaillent pour une liste transparente, exhaustive et acceptée de tous. Cela sera fait dans les délais prévus. D’ici Noël, toute la consolidation de la base de données sera terminée et dès les premiers jours de l’année 2015, nous allons prendre deux semaines ou trois pour faire le dédoublonnage et une fois le dédoublonnage terminé, nous aurons la Lépi, la Liste électorale informatisée provisoire vers 15 janvier. Ce que je fais aujourd’hui ne freinera pas mes activités. Bien au contraire. Le soleil va briller et illuminera le Bénin.