Spread the love

talon-patriceLe personnel des unités de sécurité peuvent pousser un ouf de soulagement. Le Chef de l’Etat a pris le décret n° 2018-353 du 25 juillet 2018 en vue d’améliorer leurs conditions de vie. En créant le Conseil national de santé, le président de la République s’engage à résoudre les problèmes sanitaires auxquels la Police républicaine est confrontée. Composé de neuf membres, ce Conseil va désormais se pencher sur la question d’évacuation sanitaire et autres soucis de santé des forces de sécurité publiques. En effet, le Conseil national de santé prépare les dossiers d’évacuation sanitaire des fonctionnaires de la Police républicaine, qu’ils soient en activité ou à la retraite, de leurs conjoints et de leurs enfants, et en rend compte au ministre chargé de la sécurité publique. Le Conseil est également chargé de régler, entre autres, les problèmes de complications liés à la maternité et à une maladie prolongée. De même, le Conseil statuera sur l’octroi et la durée de congé de maladie et du congé de maladie prolongée.Il a pour rôle de se prononcer sur l’inaptitude du fonctionnaire de la Police à reprendre le service au terme de la dernière période de congé de maladie prolongée accordé, sur l’inaptitude définitive du fonctionnaire de la Police pour infirmité incurable. Le Conseil décide également de l’inaptitude du personnel féminin à reprendre le service, à l’issue d’un congé de maternité et donne son avis sur la mise en disponibilité ou à la retraite pour raison de santé et d’émettre un avis sur toutes autres questions relatives à la santé des fonctionnaires de la Police républicaine. Les fonctionnaires de cette unité de sécurité pourront se donner corps et âme à la mission régalienne qui leur est confiée.

 Donald Kévin Gayet

(Stag)