Spread the love

Adidjatou-Mathys2Les travaux de la 2ème  session ordinaire du Conseil national du dialogue social (Cnds) ont pris fin le vendredi 31 août 2018 à l’Infosec de Cotonou. Pendant deux semaines, les participants ont échangé sur cinq points prioritaires. Il y a, entre-autres la stratégie pour la vulgarisation du guide de campagne des textes fondamentaux du Cnds, la structuration des organes décentralisés et déconcentrés du Cnds, et la situation sociale du Bénin à la veille de la rentrée scolaire 2018-2019. Par ailleurs, les conseillers ont échangé sur les innovations de la Loi n° 2017-05 du 29 août 2017 fixant les conditions et la procédure d’embauche, de placement de la main d’œuvre et de résiliation du contrat de travail en République du Bénin et les commissions administratives paritaires prévues par la loi n° 2015-18 du 1er septembre 2017 portant Statut général de la fonction publique. Selon Irène Ayivi, porte-parole des travailleurs, le procès-verbal des  négociations collectives signé entre le gouvernement et les confédérations syndicales au titre de la première session ordinaire est la base des problèmes majeurs à résoudre afin d’assurer une rentrée apaisée.

« J’invite les deux parties au maintien du dialogue et au rétablissement du climat de confiance en leur sein », a-t-elle déclaré. Quant à Guillaume Attigbé, président du Conseil national du dialogue social, il a indiqué que d’autres activités démarreront dans les tout prochains jours.  Il s’agit de la campagne de vulgarisation des textes fondamentaux du Cnds et  de l’organisation, en partenariat avec le Bureau international du travail, de l’atelier de renforcement des capacités des membres titulaires et suppléants. Il sera organisé aussi  un atelier de validation de l’étude sur l’application de la loi n° 2001-19 du 21 juin 2002 portant exercice du droit de grève au Bénin et une Assemblée générale ordinaire de l’Internationale francophone du dialogue sociale.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)