Spread the love
sambo-aboubakar
Sambo Aboubakar, Directeur Général de Ufuk-Bénin

Créée depuis des années, l’école privée internationale Ufuk-Bénin fait son petit bonhomme de chemin. Malgré son poids dans le système éducatif béninois, l’opinion générale la croit comme étant le fruit de la coopération entre le Bénin et la Turquie. Une conception erronée que les responsables de ce lieu du savoir ont décidé de rectifier dans les mentalités. Hier, mardi 06 décembre 2016, ils ont rencontré les hommes des médias pour leur donner des précisions utiles.
Bien des années maintenant que l’école internationale Ufuk-Bénin participe au développement intellectuel et influence considérablement les secteurs socioprofessionnels du pays. Seulement, le fait qu’on y enseigne le turque a suffi à la masse des Béninois d’y voir derrière la main de l’Etat Turque. Loin s’en faut !  Ufuk-Bénin est une école privée créée par une société béninoise ayant pour actionnaires cinq personnes de nationalité béninoise et un Français. Il ne s’agit donc pas d’une école turc. Ceci, d’autant plus qu’elle est soumise à la réglementation béninoise en matière d’éducation. Mieux, c’est le programme d’études béninois qui y est exécuté. Certes, des enseignants d’origine turque ont été recrutés et dispensent des cours dans ce lieu académique. Ceux-ci ayant un contrat à durée déterminée ne représentent que 10% du conseil pédagogique. Et la langue turque qu’on y enseigne aux apprenants n’est qu’une matière facultative. C’est donc une école apolitique, laïque qui n’a aucune relation avec l’Ambassade, le gouvernement et l’Etat turc. « Ufuk n’est pas une école consulaire ou d’amitié entre le Bénin et la Turquie. C’est une initiative de particuliers béninois et français ayant compris qu’investir dans l’éducation est gage d’un avenir radieux », a déclaré son directeur général, Aboubacar Sambo. Et pour faire cesser la polémique, des réformes sont entreprises au nombre desquelles le changement de logo qui interviendra ce jour mercredi 07 décembre 2016. L’ancien logo étant, pour des raisons de convenance personnelle, symbolisé par les drapeaux du Bénin et de la Turquie, cela aussi a dû nourrir la confusion. Cette conférence de presse a été aussi l’occasion pour la première autorité de présenter cette structure éducative. Des dires de Aboubacar Sambo, l’Ecole privée internationale Ufuk-Bénin, pour la qualité du savoir y dispenser, est 1er de l’Ouémé, 1er du Littoral et 3ème au plan national. Ses performances en cette année 2016 sont édifiantes. Avec 100% de réussite au Bac A et 100% de taux de succès au Bac C, il n’y a plus de doute qu’il joue un rôle prépondérant dans le système éducatif. Même au niveau du primaire, elle affiche des résultats satisfaisants. En 2015, son taux de réussite pour le Certificat d’études primaires (Cep) est de 100%. Egalement, dans la même année, elle a enregistré 93% pour le Brevet d’études du premier cycle (Bepc). Pour le Baccalauréat, elle a totalisé 74% de taux de succès.