Spread the love
diane-djossinou
La nutritionniste Diane Djossinou

La fête de la Tabaski est le moment idéal pour certains musulmans d’exagérer dans la consommation de la viande de mouton. Approchée par Océan Fm, la nutritionniste Diane Djossinou parle des écarts de comportements à ne pas avoir  et des apports nutritifs de la viande du mouton.  

Océan Fm : Quels sont les apports nutritifs de la viande du mouton ?

Diane Djossinou : Il faut dire que la viande du mouton, comme toute viande rouge d’ailleurs, est une viande très riche en protéine, en minéraux et en vitamine, et les principaux minéraux que nous retrouvons dans la viande de mouton sont essentiellement le fer et le phosphore. Le fer contribue à la reconstitution des globules rouges. Donc, il permet de lutter contre l’anémie. Le phosphore est l’un des minéraux retrouvés en grande quantité dans le corps après  le calcium. Il favorise la régénération des cellules et à la constitution des os et des dents. Parmi les vitamines,  nous avons les vitamines de complexe B, B2, B3 et B12 qui contribuent aussi au bon fonctionnement de tout notre organisme.

Qu’est-ce qui pourrait advenir quand on en abuse ?

C’est une viande particulièrement très riche en sel. La transformation de ce sel entraîne l’hypertension. Nous avons  les maladies cardiovasculaires de façon générale, le diabète, le cancer de l’estomac, le cancer de l’œsophage, surtout le cancer du tube digestif. Comme autres conséquences ou maladies, nous avons la goutte, les problèmes d’articulation parce que le taux d’acide urique, lorsqu’on consomme la viande de mouton, grimpe automatiquement.Ce qui peut entraîner les maladies d’articulation, et pire encore, lorsque nous consommons cette viande avec des boissons gazeuses, cela accélère les conséquences de cette consommation sur notre santé.

Quelles sont les astuces ou conseils que vous pouvez donner aux consommateurs de cette viande, pour ne pas se retrouver malade au lendemain de la fête ?

Ce que je peux conseiller aux  musulmans comme aux non-musulmans, c’est qu’il faudrait,  lors de la préparation de cette viande de mouton,  éviter d’ajouter du sel lors de la cuisson ou  même si on doit  ajouter du sel , que cela soit juste en très faible quantité, parce que la viande de mouton contient déjà une quantité très importante de sel. Il faut manger de façon modérée, parce que normalement un individu doit consommer 300 à 500 grammes de viande de mouton au maximum par semaine. Donc, vous imaginez un peu que le fait de consommer cette viande en grande  quantité, deux à trois jours de façon successive et consécutive, entraîne des dégâts plus accentuée. Une astuce : presser du citron sur toutes les portions de viande que nous consommons. Le citron facilite la digestion, de réduire les effets du cholestérol au niveau de notre organisme. Autre chose, c’est qu’il faudrait accompagner la consommation de la viande pendant cette période de céréale, de fruits et légumes. Ce qui permet aussi d’atténuer un peu la concentration de graisse au niveau du sang, au niveau de nos artères et de nous procurer quand même une très bonne santé. Au-delà des éléments positifs que contient la viande de mouton, il ne faut pas oublier que la viande de mouton est une viande  très grasse. C’est une viande dont 25%  de son poids est de la matière grasse. Et la majorité est constituée d’acide gras  saturé que nous appelons souvent le mauvais cholestérol  et qui a des conséquences néfastes sur l’organisme. Il faut vraiment faire attention à la consommation de la viande pendant cette période. De façon immédiate, on ne voit pas les conséquences de la consommation de la viande,  mais cela se révèle  peut-être 10 ans plus tard, 5 ans pour certains, 15 ans plus tard et on ne fait pas automatiquement le lien entre cette mauvaise habitude alimentaire que nous avons eue et les maladies qui se développent. Il est vraiment important de tirer la sonnette d’alarme. Il ne sert à rien d’abuser de la viande aujourd’hui juste pour satisfaire le plaisir , et après être obligé de suivre de lourds traitements qui, parfois, sont des traitements à vie, très coûteux et qui ne sont pas toujours bien gérés par la suite.

Transcription Océan Fm