Spread the love

maria gleta2Projet phare du programme d’actions du gouvernement, la centrale thermique de Maria-Gleta 2 est pratiquement prête à débiter ses premiers mégawatts. Une délégation de l’Amicale des femmes agents de la Sbee conduite par sa présidente Constance Meffon a fait le constat, le vendredi 08 mars 2019, en marge de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

La centrale thermique dual fuel de 120 mégawatts en chantier à Maria-Gléta ne sera point un éléphant blanc. En visite sur le site vendredi dernier, les femmes de l’Amifa ont été émerveillées par le lourd investissement fait et la célérité avec laquelle les travaux sont exécutés. Au total, l’infrastructure est à 90% de taux d’exécution physique. Selon le coordonnateur de projet, Emeric Tokoudagba, c’est à partir de ce taux que la mise en route des moteurs peut démarrer. « Il y a quelques semaines, lors du dernier passage du ministre de l’Energie, nous avions promis de précéder à la mise en route du premier moteur dans 33 jours. Aujourd’hui, nous sommes plus que sûrs de tenir dans les délais», a-t-il rappelé. La bonne nouvelle selon le coordonnateur, est que dans une semaine l’autorité de tutelle pourra procéder à la mise en route du premier moteur. « A partir de cet instant, nous allons mettre en route un moteur supplémentaire chaque semaine », a-t-il fait savoir. Emeric Tokoudagba n’a pas manqué de dire toute sa joie d’accueillir cette délégation de l’Amifa. « Ça montre l’intérêt que nos collègues portent à ce que nous faisons ici. Pendant la réalisation du chantier, plus d’une cinquantaine de femmes ont travaillé dans le domaine technique et sept parmi elles sont retenues pour travailler comme agents de la centrale », a-t-il souligné. Pour la présidente de l’Amifa, Constance Meffon, la concrétisation de cette gigantesque infrastructure est la preuve que l’autonomie énergétique promise par le Chef de l’Etat n’est pas une fausse promesse. Elle se traduit par des actes concrets. Et c’est pour permettre aux femmes de la Sbee de toucher du doigt cette évidence que cette sortie a été organisée sur le site de Maria-Gléta 2. « En très peu de temps, nous tendons vers l’autonomie énergétique. C’est cela que nous sommes venus constater. Désormais, les femmes de la Sbee doivent servir de relais auprès de la clientèle et également de la population pour dire ce que le gouvernement fait. Aujourd’hui, nous avons vécu un moment historique, car il n’est pas donné à tout le monde de visiter un site du genre », a déclaré Constance Meffon. Pour finir, elle a remercié le président Patrice Talon et son bras opérationnel, le ministre Dona Jean-Claude Houssou pour avoir mis ce joyau à la disposition de la Sbee.

JSB