Spread the love

Glo Bon Bon BonLes propriétaires terriens du site de l’emprise de l’aéroport de Glo Djigbé ont échangé ce samedi 24 février 2018 avec le chef de l’État Patrice Talon. Cette rencontre qui a eu lieu au palais de la Marina en présence des élus locaux et autres têtes couronnées de la commune de d’Abomey-Calavi intervient quelques jours  après le démarrage du paiement des frais de dédommagement.

 La rencontre a duré un peu plus de deux heures d’horloge. Au cours des échanges, les acquéreurs de parcelle ont fait savoir qu’ils ne sont pas contre la construction du nouvel aéroport dans leur localité. Ils évoquent notamment le coût des dédommagements qui ne les arrangerait pas et invitent le président de la République à revoir le montant à la hausse. D’autres ont voulu que le même taux de dédommagement soit appliqué à tous. A l’entame de sa prise de parole, Patrice Talon s’est réjoui de l’évolution de la situation avec une accalmie qui s’observe désormais sur le terrain. Le chef de l’Etat dit comprendre les doléances de l’assistance mais explique que le tout ne peut que se faire dans les limites du possible. En se référant à certains de ses compatriotes qui ont voulu faire de la spéculation, Patrice Talon pense qu’il faudrait changer certaines mauvaises habitudes. Pour le chef de l’Etat, malgré que la zone ait été déclarée d’utilité publique en 2006, beaucoup ont payé des parcelles dans cette emprise afin de rentabiliser. Il poursuit en notifiant qu’il faut des sacrifices pour le pays à certains moments. Le numéro 1 des béninois a rappelé que l’aéroport de Glo-Djigbé est une opportunité inédite pour la Commune d’Abomey-Calavi en particulier et pour tout le Bénin en général. L’infrastructure devra attirera beaucoup d’investisseurs et permettra de nombreuses activités connexes. L’autre sujet évoqué par les têtes couronnées est la préservation des divinités se situant dans l’emprise du site de l’aéroport de Glo-Djigbé. Une doléance qui a reçu un avis favorable du chef de l’État qui compte donner des consignes dans ce sens. Il a indiqué d’ailleurs qu’il effectuera très prochainement une descente sur le terrain. Les acquéreurs de parcelle ont apprécié la démarche de Patrice Talon qui consiste à les écouter. Les explications du chef de l’État ont permis d’ailleurs d’aplanir les craintes des uns et des autres. Georges Bada, maire de la commune d’Abomey-Calavi a renouvelé sa confiance au chef de l’État dans la mise en œuvre des projets du Pag, lui qui reconnaît qu’il n’y a pas d’omelette sans cassure des œufs. A cette rencontre ont pouvait noter la présence de plusieurs ministres du gouvernement.

Marcus Koudjènoumè