Spread the love

Jean-Claude-HoussouInfrastructure initiée par le gouvernement du Nouveau départ pour assurer l’autonomisation énergétique du Bénin, la construction d’une centrale de 120 mégawatts à Maria-Gléta se poursuit. Vendredi 06 avril 2018, le ministre de l’Energie a effectué une descente sur le chantier pour constater l’évolution des travaux.

Vingt cinq pour cent (25%) ! C’est le taux d’exécution physique des travaux entrant dans le cadre de la construction d’une centrale de 20 mégawats à Maria-Gléta. S’étant déplacé lui-même sur le chantier pour une énième fois, le ministre de l’énergie s’est dit satisfait de l’évolution du chantier. A son avis, tout va comme sur des roulettes. Et si cela continue ainsi, il est fort probable que l’infrastructure soit livrée avant l’échéance prévue pour la fin du 1er trimestre de 2019. « Ceux qui s’attendaient à la pose de 1ère pierre n’ont qu’à nous excuser. Mais nous sommes préoccupés par les réalisations. Le Gouvernement du Président Patrice Talon travaille. Et la construction de la centrale thermique de 120 Mégawatts est un projet historique. Le Gouvernement veut en construire plusieurs. Ce qui pourrait lui permettre d’être le centre névralgique du marché de l’électricité de l’Afrique de l’Ouest (Wapp) d’ici à quelques années », a déclaré Jean-Claude Houssou. Au cours de la visite guidée assurée par le coordonnateur du projet, Eméric Tokoudagba, l’autorité ministérielle et la délégation qui l’accompagne, dont le directeur général de la Sbee, ont vu la célérité avec laquelle les ouvriers sont à la tâche. De l’atelier de ferraillage aux travaux de soubassement en cours, en passant par la sécurité des lieux et autres, tout va bon train. Le seul souci qui pourrait contrarier le bon déroulement des travaux, c’est le faible taux de décaissement qui est 20%. Ayant pris bonne note, le ministre de l’Energie a tout de même insisté sur la qualité de l’infrastructure, le respect du délai contractuel, et surtout la prise en compte des compétences locales. Etaient aussi de la partie, le préfet de l’Atlantique et le maire de la commune d’Abomey-Calavi. Les deux personnalités, au nom des populations, ont félicité le Chef de l’Etat et le ministre de l’Energie pour avoir pris à bras le corps la question de l’autonomisation énergétique du Bénin. A les en croire, grâce à la veille permanente du ministre Jean-Claude Houssou, c’est clair que ce chantier sera mis en service  dans le délai contractuel. Jean-Claude Codjia, quant à lui, a exhorté les populations à faire preuve de patience. Car, a-t-il dit, le président Patrice Talon est dans le concret.  George Bada, l’édile d’Abomey-Calavi, n’a pas manqué de souligner que le projet prend en compte le volet social, en l’occurrence le pavage de la voie menant au site qui a démarré. Les travaux d’aménagement de la voie qui conduit au site de Maria Gléta sont assurés par l’entreprise Ecg. La construction des caniveaux sur le côté droit est en cours. Et selon André Houssou, chef projet local, cette stratégie est adoptée afin de permettre aux usagers de ne pas être bloqués. Dès que ce côté sera terminé, les travaux vont basculer sur le côté gauche, et le trafic sur la droite. Ce qui participe ainsi du social, dit-t-il. A rappeler qu’avant de se rendre sur le terrain, et comme à son habitude le Ministre de l’énergie a reçu au cours d’une séance de travail, au Ministère de l’énergie toutes les parties prenantes de ce dossier à savoir, les responsables de Bwsc, et d’autres départements ministériels.

 Joël S. Bossou