Spread the love
Léhady-Soglo-1
Léhady Soglo n’est plus sûr d’une majorité confortable au Conseil municipal

Le recours en contestation déposé à la Cour suprême au sujet des résultats des élections communales, municipales et locales d’avril 2015 dans le 13ème  arrondissement de Cotonou est toujours sans suite. Les responsables de l’Union fait la Nation se disent sereins et font confiance à l’Institution compétente. C’est ce qu’on retient des confidences à nous faites hier par David Dansou, un responsable de l’Un.
« La Cour Suprême va réhabiliter l’Union fait la Nation dans le 13ème arrondissement de Cotonou. Nous lui faisons entièrement confiance et rien ne nous inquiète, puisque tous les éléments de preuves existent et ont été fournis », nous a déclaré hier, lundi 27 février 2017, David Dansou, premier responsable en charge des adhérents directs à l’Union fait la Nation. A l’en croire, l’Union fait la Nation détient des preuves réelles qui soutiennent son recours en contestation des résultats dans le 13ème arrondissement de Cotonou. Il est certain que le droit sera dit en faveur de sa coalition. De ses dires, l’erreur serait partie de la Commission électorale nationale autonome (Céna) où les chiffres ont été modifiés.
Le requérant, dans son recours déposé devant la Cour Suprême en juillet 2017, détaille qu’il y a manque de cohérence entre les chiffres obtenus au niveau de l’arrondissement et à la Céna. Il n’arrive pas à comprendre le grand écart qui se dégage entre le suffrage exprimé mentionné au niveau de l’arrondissement et à la Céna (différence de 645 voix). Par exemple, indique le recours, au niveau de l’arrondissement, la Rb-Rp obtient 5873 voix contre 4008 pour l’Un et 2651 pour les Fcbe. Au niveau de la Céna, par contre, la Rb-Rp se voit attribuée 6109 voix contre 4085 pour l’Un et 2913 pour les Fcbe. Les suffrages exprimés donnent 14521 aux décomptes à l’arrondissement et 15166 à la Cena. Tout porte à croire que la Céna n’a pas tenu compte des vraies feuilles de dépouillement à elle envoyées ou alors, les données à elle communiquées diffèrent de celles obtenues sur le terrain. Au Ministère de l’intérieur, ajoute le requérant, les calculs faits donnent 35,17% à la liste Rb-Rp avec deux sièges ; 23,432 % à l’Un avec 2 sièges et 16,52% aux Fcbe pour un siège.
L’autre constat fait et qui sous-tend les arguments du requérant est qu’à la Céna, le dépouillement a tenu compte de 88 postes de vote au lieu de 87 au niveau du 13ème arrondissement. A Agla-sud, un poste de vote a disparu dans les données de la Céna. Il en est de même à Agla-Houénoussou. Par contre, à Aïbatin et Cité-Adjaha, les postes ont été doublés. Que s’est-il passé donc à la Céna ? Les responsables de l’Union fait la Nation n’ont pas compris et ont donc préféré se confier à la Cour suprême pour corriger les erreurs et remettre chacun dans ses droits.
Le débat sur la recevabilité est clos     
Si ce recours n’a pas connu de suite depuis Juillet 2015 quand il a été formulé, c’est parce qu’il y avait un débat autour de la recevabilité ou non. Il était question d’un dépôt hors délai. Mais, c’est déjà réglé. La partie plaignante a pu trouver et exhiber un recours déposé dans la même période et qui a été traité et vidé par la Cour Suprême. Les responsables de l’Union fait la Nation se sont réjouis de ce que cette institution chargée de gérer les contentieux électoraux a pu comprendre et accepté instruire le recours.
Cette étape franchie, il ne reste que le recomptage des voix dans le 13ème  arrondissement pour connaître la vérité et restaurer l’Un dans ses droits. D’après nos sources, tout semble être prêt déjà au niveau de la Cour. Le 19 janvier 2017, une audience prévue n’a pu avoir lieu. Les deux camps maintiennent leur souffle et attendent le moment venu pour se situer. Mais au niveau de l’Union fait la Nation, c’est la sérénité totale. A suivre….

Félicien Fangnon

Avec ce recours, le parti de la Renaissance du Bénin est menacé. Il risque de perdre sa majorité si la Cour restaure effectivement l’Union fait la Nation dans ses droits. Des gens n’y croyaient pas. Mais au niveau du 4ème arrondissement, la Rb a perdu face à l’Un avec l’intégration au conseil municipal de l’ancien député Ali Camarou. L’imminence de l’entrée audit Conseil de David Dansou de l’Union fait est une menace pour le parti de Léhady Soglo qui n’a pas encore fini de gérer la grave crise qui secoue cette formation politique depuis quelques semaines avec la déclaration de soutien de ses députés aux actions du Président Patrice Talon.

FF