Spread the love
Pounami-Doto-Toko
Remise de kit par la représentation de la Fondation Pounami Doto Toko

La Première dame du Bénin était les vendredi 21 et samedi 22 avril 2017,  l’hôte de l’Hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta. La Fondation Claudine Talon est allée porter assistance aux femmes atteintes de fistules obstétricales pour leur réinsertion socioéconomique.
Soucieuse de l’état de santé des couches vulnérables, la Première dame du Bénin, par le truchement de la fondation qui porte son nom,  était aux chevets des femmes atteintes de fistules obstétricales opérées et hospitalisées à l’hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta. Elles sont au nombre de 38 patientes meurtries par les conséquences ravageuses et dramatiques de cette maladie qui constitue aujourd’hui un fléau. Toutes ces femmes ont reçu des kits de produits nécessaires pour leur réinsertion socioéconomique. A la cérémonie de remise de dons aux bénéficiaires, la représentante de la Première dame a indiqué que c’est à l’issue d’une mission prospective effectuée il y a deux semaines à Tanguiéta que la Fondation Claudine Talon a trouvé nécessaire d’appuyer les femmes soignées pour faciliter leur réinsertion sociale et économique. Joignant l’acte à la parole, Pounami Doko Toko a remis à chacune des 38 femmes opérées venues de différents horizons du Bénin et de la sous-région, un kit contenant des nécessaires utiles à la vie quotidienne. Ces Kits sont constitués des produits de toilette et des produits alime

frere-Florent
Frère Florent remerciant la Fondation Claudine Talon

ntaires, des draps de lit, des moustiquaires, des pagnes et des enveloppes financières. Pounami Doko Toko a aussi précisé que Mme Talon a voulu à travers sa fondation créer les conditions nécessaires pour améliorer au maximum la situation sanitaire et sociale des femmes béninoises, de sorte qu’elles puissent vivre longtemps, faire le choix quand elles le souhaitent, de construire des familles solides et en bonne santé. Selon  elle, la Première dame « rêve d’une nation où les mères restent en bonne santé pour connaître la joie de devenir grands-mères ». Elle a, par ailleurs, salué la fondation genevoise pour la formation et la recherche médicale Gfmer dont le programme « fistules » au Bénin est porté par le Dr Charles Henry Rochat,  qui depuis 20 ans, vient chaque année réparer des vies lors d’une mission de deux semaines à l’hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta. Selon elle, à chaque mission, des gynécologues apprennent à opérer des fistules. Un transfert de compétences, qui  a permis à des chirurgiens béninois d’opérer avec  précision avec de nouveaux outils,  tels que les stylos digitales mis au point par un ingénieur suisse. Le Directeur médical de l’hôpital St Jean de Dieu, le Frère Florent Piurili, a dit à quel point il était heureux d’accueillir pour la 2ème  fois en moins de deux semaines la délégation de la Fondation Claudine Talon. Au nom des femmes souffrantes de fistules obstétricales dépistées, conduites et traitées, la Directrice exécutive de l’Ong Essor, Rafiatou Imorou  Bassongui, le Directeur départemental de la Santé de l’Atacora, Dr Jacob Namboni, le représentant du Directeur départemental des affaires sociales Atacora-Donga, Alassane Sabi Karim, et la porte-parole des bénéficiaires, Grâce Anagonou ont tous exprimé leurs reconnaissances à l’endroit de la généreuse donatrice qu’est la Fondation Claudine Talon.

Hervé M. Yotto