Spread the love

beninLe Bénin ne peut se construire qu’avec le concours de tous ses fils. Quand la patrie appelle, les considérations personnelles et politiciennes tombent. Martin Rodriguez, le premier opposant déclaré du régime du Nouveau départ l’a compris. Il donne la main à Patrice Talon pour créer la richesse. Belle inspiration.

Il n’y a pas meilleure voie pour un peuple dont les principaux artisans sont divisés. Lorsqu’on a la capacité de travailler pour le développement du pays, on ne se fait pas prier pour apporter son concours. Martin Rodriguez en a fait sa chapelle. En dépit de ses prises de position acétiques contre l’actuel président, l’homme d’affaires a accepté de travailler pour le pays. Il s’est engagé à fédérer les énergies avec son collègue en affaires et Président de la République pour créer la richesse. Quand la nation vous appelle, vous n’avez pas le choix. Martin Rodriguez. L’acte est salutaire. Ce pays a perdu du temps avec la politique politicienne inscrite en lettre d’or. Dans un contexte de régression, Martin Rodriguez s’illustre en exemple. L’autre à qui on doit désormais décerner un satisfecit, c’est bien le Chef de l’Etat. Patrice Talon accepte la main tendue et démontre une fois encore son ouverture à travailler avec tous ceux qui pensent que de leur position, ils peuvent apporter leur concours. Ceci vient une fois encore contredire la ritournelle des mauvaises langues qui ont de tout temps affirmé que Talon, c’est le règne du fétichisme et de l’opacité. Avec la main tendue à son principal « opposant », Patrice Talon affirme une fois encore sa volonté légendaire de travailler avec tous les fils de ce pays quel que soit leur appartenance politique. Il s’agit d’un bel exemple que doivent suivre tous les autres artisans de l’ombre. Ce pays se construira avec l’ouvrage de tous les fils et filles. Rapprochement Talon-Rodriguez, belle leçon de vie, bel exemple de patriotisme.

AT