Spread the love
GOLOU
Le Pdt Golou fera connaitre bientôt le candidat du Psd

Bien qu’ayant renoncé à la présidentielle de janvier 2016, le président du Parti social démocrate (Psd), Emmanuel Golou n’a pas encore dit son dernier mot. Candidat à la candidature unique de l’Union fait la Nation avant d’en être empêché au dernier moment, il prépare le Conseil national de son parti prévu le 21 janvier 2016 en vue de la désignation de son joker pour la course à la Marina.

Qui choisira le Parti social démocrate (Psd) comme candidat à soutenir lors de la présidentielle de février 2016 ? La réponse ne devrait pas tarder à venir. Le parti donne rendez-vous à ses militants et à l’opinion le 21 janvier 2016 pour choisir son candidat, a annoncé un communiqué de presse dont voici la teneur : « En application de la décision du Bureau exécutif national (Ben) en sa séance du 07 janvier 2016, le Parti social démocrate (Psd) organise le jeudi 21 janvier 2016 à Cotonou, un Conseil national pour décider du candidat à soutenir dans le cadre de l’élection présidentielle du 28 février 2016.A cet effet, des équipes sont allées vers les structures de base du parti sur toute l’étendue du territoire national aux fins de recueillir leurs avis. Les militantes, militants et sympathisants du parti sont invités à garder leur sérénité et à se mobiliser pour la réussite totale dudit conseil ». Les choses commencent véritablement par bouger  au  sein des partis politiques, et le Psd veut suivre le rythme imposé par les circonstances de ce moment. A défaut de présenter son chef de file qui croyait à la candidature unique de l’Un, désormais hors de question, le Psd doit miser sur un candidat externe. Après son habile renoncement à la course présidentielle, attitude empreinte de sagesse et de clairvoyance, Emmanuel Golou devra poursuivre dans la même logique en montrant à ses militants le bon choix. « Notre choix portera sur cet homme ou cette femme qui défend des valeurs proches de notre ligne politique », a souligné le Président du Psd dans un message adressé aux populations pour expliquer les raisons de son refus de continuer l’aventure.  Observant  pendant longtemps  la « loi de l’omerta », Emmanuel Golou veut maintenant parler. Ce sera aux assises du conseil national du Psd à Cotonou, le 21 janvier 2016.
FN