Spread the love

Oliver-NettLe représentant résident de l’Union européenne au Bénin (Ue), Oliver Nette, a organisé un déjeuner de presse le jeudi 4 octobre 2018. L’objectif de cette rencontre est de lever un coin de voile sur les nouvelles orientations du partenariat entre le Bénin et l’Union européenne.

La coopération entre le Bénin et l’Ue sera davantage basée sur l’appui aux investissements du secteur privé, le multilatéralisme et la sécurité. En effet, fort de son statut de principal investisseur en Afrique et compte tenu de la fin de l’accord de Cotonou sur la coopération en 2020, l’Union européenne compte dépasser le cadre de coopération classique qui le lie jusqu’à présent au Bénin. Le nouveau partenariat avec l’Afrique sera fondé sur un nouveau paradigme équitable, une relation plus politique intercontinentale avec pour objectif de créer des investissements et des emplois soutenables.  L’Organisation envisage de mettre en place un partenariat plus politique, centré sur des intérêts communs.  Pour ce faire, l’Ue souhaite se tourner vers une approche davantage axée sur l’appui au secteur privé et la stimulation des investissements dans des secteurs clés. Il s’agit des domaines de l’énergie et de l’agriculture, du développement urbain, et plus généralement des Pme et du microcrédit. Cela, dans le but d’une part, de promouvoir la croissance économique et la création d’emplois. D’autre part, ces investissements visent à renforcer le rôle du secteur privé grâce à la réduction accrue des risques liés aux projets d’investissements basés sur les subventions et prêts.  L’Ue envisage aussi d’investir dans l’humain à travers l’éducation et les compétences, de renforcer l’environnement des entreprises et le climat d’investissement. La nouvelle coopération débouchera sur des résultats concrets comme la création de dix millions d’emplois au cours des cinq prochaines années, l’accès à l’électricité et à des routes carrossables de dizaines de millions de personnes. Au total, plus de 800  000 emplois seront crées grâce au programme d’investissement unique issu du plan d’investissement extérieur doté d’une garantie de 75 millions d’euros. De nouveaux outils innovants seront mis en œuvre à cet effet. Ils s’ajouteront aux instruments de coopération classiques dont le Plan d’investissement extérieur. 

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)