Spread the love
hameed-ali Comme nous l’annoncions dans notre livraison du vendredi 3 mars 2017, le patron des douanes nigérianes est attendu au Bénin cette semaine. Nos sources ont confirmé la date du mercredi 15 mars 2017 pour cette visite qui fera date dans les anales de la coopération entre le Bénin et le Nigeria.
Cette visite du Colonel Hameed Ali, Directeur général des douanes de l’Etat Fédéral du Nigéria (Ncs) fait suite à la visite de travail effectuée par Charles Sacca Inoussa, son homologue du Bénin, les 22 et 23 février 2017. Elle s’inscrit dans le cadre de la dynamisation des relations de coopération entre les deux institutions. A cette occasion, les deux personnalités et leurs collaborateurs vont revisiter, une fois encore, en un  intervalle de six mois, les accords qui les lient. La partie béninoise a pris de fermes engagements et, cette fois-ci, entend respecter à la lettre et conformément aux directives de l’Omd, les accords qui le lient au Nigeria. Cette revue, précipitée des accords intervient pour amener le Nigéria à lever sa mesure d’interdiction de l’importation des véhicules d’occasion et neufs, prise et mise en exécution à partir du 1er janvier 2017. Les échanges vont permettre de signer des documents officiels et mettre en place un comité tripartite de suivi. Ce comité qui sera composé de douaniers nigérians, béninois et autres acteurs du domaine, aura pour mission de veiller au respect strict des accords entre les deux pays. Ce n’est qu’après cela qu’un rapport sera fait au Gouvernement nigérian à qui il plaira de lever la mesure d’interdiction de l’importation des véhicules d’occasion et neufs du Bénin vers le Nigéria. Bonne nouvelle donc pour les transitaires, la Sobémap, le Port de Cotonou, le Cncb et autres. 
Deux mois après la mise en œuvre de cette décision du Nigéria, le Bénin est essoufflé et a dû tendre la main au voisin de l’Est. La mesure d’interdiction prise en décembre 2016 est intervenue suite à de graves irrégularités constatées par le Nigéria dans le respect des accords de coopération douanière entre les deux pays. C’est vrai que la décision n’a pas spécifié le Bénin. Mais en réalité, elle visait indirectement Sèmè-Kraké, l’une des frontières entre les deux pays, et porte d’entrée des véhicules d’occasion vers le Nigéria. Une décision qui a été ressentie comme un coup de massue sur la tête des autorités béninoises et acteurs portuaires. Les différents directeurs généraux des douanes n’ont rien pu pour calmer la colère du grand voisin de l’Est. Le Dg Charles Sacca Inoussa, nommé en début d’année, semble relever le défi, au grand bonheur des acteurs de cette filière et conformément à la vision du président de la République. Le mois de mars, en plus d’être celui de la révision constitutionnelle selon Joseph Djogbénou, pourrait être déterminant pour la dynamisation de la filière véhicules d’occasion au Bénin.
 Charles Sacca a une étoile qui brille 
 Lors de sa visite à Abuja, en février, Charles Sacca a imploré Dieu, devant tout le monde, afin qu’il veille sur la santé du Président Buhari dont le retour au pays faciliterait la levée de la mesure d’interdiction d’importation des véhicules d’occasion et neufs vers le Nigéria. Effectivement, ses prières ont été exaucées. Le Président Muhamadu Buhari, après environ deux mois d’absence du pays pour cause de santé, est rentré au Nigeria, à quelques jours seulement de la visite au Bénin du Dg/douanes. Il est vrai que le Vice-président continue de gouverner, mais la présence de Buhari lève les doutes et remet le Bénin en confiance. Si, des conclusions devaient attendre le rétablissement du Pmb avant la levée de cette mesure qui frappe le Bénin, ce serait désormais facile. Le Dg Sacca peut se réjouir d’avoir tendu la main assez tôt.
Après la revue de ces accords qui induit la prise d’engagements fermes du Dg/douanes, il reviendra à tous les agents des douanes de se conformer aux normes. Le Gouvernement devra donner au Dg Charles Sacca Inoussa le pouvoir nécessaire et les moyens pour faire respecter ses engagements vis-à-vis du voisin de l’Est.
 Félicien Fangnon