Spread the love

24992227_1510883362321758_623240083_nLa coopération nord-Sud est en marche. Ce jeudi 7 décembre 2017, le Bénin, la France et l’Union européenne ont signé au ministère de l’Economie et des Finances un accord de don pour la construction au Bénin d’une centrale photovoltaïque.

Le Projet DEFISSOL qui vise la construction d’une centrale photovoltaïque à Pobè au Bénin est entré dans sa phase active. En présence de Mme Véronique Brumeaux et Adrien Haye, respectivement ambassadrice de la France près le Bénin et Directeur de l’Agence française de développement (Afd), de Dona Jean-Claude Houssou, ministre béninois de l’Energie et Lennart Derrider, Chef de fil de la Délégation européenne, une convention de financement relative à ce projet est signée. C’était à la salle de conférence du ministère de l’Economie et des Finances. D’un coût global d’environ 40 milliards de F.CFA cofinancé par l’Afd et l’Union européenne respectivement à hauteur de 32,8 milliards F.CFA et 6,6 milliards F.CFA, le projet DEFISSOL est destiné à la construction d’une centrale photovoltaïque de 25 mégawatts dans la commune de Pobè, et à un appui à la modernisation du système informatique de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). Et selon Mme Véronique Brumeaux, cette première centrale solaire au Bénin sera l’une des plus grandes en Afrique de l’Ouest. Ce projet inédit doit aider à « renforcer l’autonomie énergétique du Bénin, baisser le coût de l’électricité pour les ménages, réduire les émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 23 tonnes équivalents CO, par an et sur une durée de 25 ans, améliorer la pérennité financière de la Sbee etc. ». Pour le ministre de l’Energie, c’est un jour historique pour le Bénin. Car, c’est pour la première fois que la construction d’une infrastructure dans le domaine des énergies renouvelables est mise en œuvre. Et c’est le fruit de la volonté croisée du Gouvernement béninois, de la France et de l’Union européenne. Selon les propos de Dona Jean-Claude Houssou, l’enjeu est de répondre aux préoccupations du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG 2016-2021) qui fait d’ailleurs du secteur de l’énergie une priorité. Et cela se traduit par les 761 milliards F.CFA qui lui sont consacrés. Tenant compte de la mise en œuvre de ce projet de 25 Mw qui sonne comme un début de commencement des 100 Mw prévus, le ministre de l’Energie se félicite de la contribution des uns et des autres pour la préservation de l’environnement. Il a tenu à remercier tous les partenaires techniques et financiers et tous les acteurs pour leurs apports, et pris l’engagement, au nom du Gouvernement du président Patrice Talon, que ces contributions seront rationnellement utilisées.