Spread the love

(Des personnalités politiques et sages apprécient)
Dans les tout prochains jours, le Centre hospitalier universitaire départemental du Borgou sera doté de matériels médicaux. C’est le fruit du partenariat entre la ville d’Orléans en France et Parakou au Bénin. Avec ce don qui renforcera le plateau technique de ce centre de référence, des personnalités politiques et sages ont livré leurs impressions à votre journal Le Matinal.

baboni-mèmounatouMèmounatou Baboni Sinimbou, Conseillère municipale de Parakou : « Il faut saluer le dynamisme du maire Charles Toko »

« Le partenariat Parakou-Orléans est un partenariat que je salue parce qu’il a été initié il y a quelques années quand Aboudou Saidi était encore Chef de circonscription urbaine. Depuis ce temps, la coopération n’a cessé d’être dynamique. Au Bénin, nous connaissons des coopérations qui démarrent sur des chapeaux de roue, mais qui ne se terminent pas bien. Mais ici, malgré les multiples changements à la tête des deux villes, la coopération est restée bien vivante. Et on ne peut que saluer les pionniers qui ont très bien fait le travail pour donner un vrai contenu à ce partenariat et saluer tous les Maires des deux villes qui se sont succédé pour que la nouvelle corde soit bien tressée au bout de l’ancienne. Ce que je retiens, c’est qu’avec cette coopération, nous continuons de bénéficier d’apports en infrastructures, en échanges culturels et beaucoup d’autres choses au niveau des renforcements des capacités des acteurs de la décentralisation, du personnel de l’administration et des hommes politiques. Vraiment, ce qui est touchant, c’est d’aller à Orléans et de compter parmi les villes partenaires d’Orléans de voir par an. Le nom Parakou à Orléans tout le monde le connait. Ça c’est ce que je peux dire par rapport à la coopération et en passant, je salue Marie-Thérèse Pilet Duchateau qui, franchement, fait partie des précurseurs de ce partenariat. Elle  a pesé de son poids pour qu’on en soit là aujourd’hui. Et c’est avec satisfaction que j’ai reçu l’information selon laquelle, un lot de matériels médicaux est en route pour Parakou. Je sais que Marie-Thérèse Pilet avait ce projet depuis qu’elle était Adjointe au Maire et en tant que telle, elle avait nourri l’ambition de doter notre hôpital de ce matériel. Si aujourd’hui Orléans parvient à nous envoyer ce lot de matériels, je pense que c’est une œuvre utile, et il faut saluer le dynamisme de l’équipe dirigée par Charles Toko et celui de l’équipe dirigeante de la ville d’Orléans en France. Je dis ça parce que c’est depuis plus de 15 ans que l’idée a germé. C’est une récompense à l’ambition de Madame Pilet à qui je rends un hommage mérité car elle a cru en la chose et  s’est battue pour ça. Je remercie tous ceux qui sont intervenus et qui ont agi d’une manière ou d’une autre pour que ce projet là puisse voir le jour. Je souhaite vivement que d’autres containers puissent venir encore pour étoffer le plateau technique du Chd et bien d’autres formations sanitaires de la Commune ».

mafia-bakoMafia Bako, président du collège des sages de Parakou : « Nous souhaitons que les relations entre Parakou et  Orléans se renforcent »

« La coopération Parakou/Orléans se porte bien. Grâce à elle, nous avons beaucoup d’infrastructures scolaires, sanitaires et autres. Le matériel médical qui est en train d’être acheminé d’Orléans à Parakou ne date pas d’aujourd’hui. Cela a trop tardé. Les populations attendaient ce matériel depuis un moment puisque notre CHUD/B a un déficit à ce niveau. C’est pour cette raison que j’invite les uns et les autres à en faire bon usage. Quant aux autorités de Parakou et d’Orléans, nous les remercions pour leur dynamisme. Par ailleurs, nous souhaitons que les relations entre ces deux villes se renforcent. »

sanni-fideleFidèle Sanni Sinangourigui, Dppdre de la Mairie de Parakou : « Je salue l’esprit de management du Maire Charles Toko »

« Le partenariat Parakou-Orléans a vu le jour en 1993 et depuis lors, sur la base des conventions triennales, des projets variés sont menés à la satisfaction des deux parties et surtout des populations de Parakou. Dans le cadre de ce partenariat, diverses actions sont menées notamment dans le domaine de l’éducation à savoir la construction des modules de salles de classes, la construction de laboratoires, dans le domaine de la santé à savoir la construction des unités de santé, la réfection des centres de santé et leur équipement, dans le domaine de l’environnement, de l’approvisionnement en eau potable, notamment la réalisation des ouvrages d’eau, l’élaboration de trois normes à savoir la norme Iso 24510 qui porte sur les services aux usagers, la norme Iso 24511 qui porte sur les services d’assainissement et la norme Iso 24 512 qui porte sur l’approvisionnement en eau potable. Des échanges de compétences entre les deux mairies, la réalisation des infrastructures socio-sanitaires notamment les latrines, les puisards etc… Dans ce domaine particulièrement, beaucoup d’actions sont menées par les deux villes. Il y a également l’appui des associations en l’occurrence le Centre des Arts et Métiers de la Femme de Parakou (Camfp). Donc, c’est pour dire que c’est un partenariat qui est très utile à la commune de Parakou, qui a permis à la commune de Parakou de mener beaucoup d’actions en vue de promouvoir son développement. En ce qui concerne le don de matériels qui est fait à Parakou et en cours de convoyage, je ne suis pas surpris parce que ça a été bien négocié par le maire Charles Toko qui a mis en jeu son leadership pour convaincre les partenaires de la nécessité desdits matériels pour notre Chud. Je profite pour préciser que ce n’est pas un seul container. C’est au moins deux containers et au plus trois, chargés des équipements médicaux qui vont être convoyés au niveau de la ville de Parakou. Ce matériel fait partie de l’un des points essentiels de la convention 2106-2018 en cours d’exécution à savoir le dixième programme de cette convention qui porte sur l’équipement en matériels médicaux du Chud Borgou. Un programme que je maîtrise très bien et qui est très utile pour la commune de Parakou en particulier et pour le département du Borgou en général étant donné que c’est un ensemble de matériels qui, dès leur réception, permettront d’améliorer un tant soit peu le plateau technique du Chud. C’est dire que nous continuons de travailler avec la ville d’Orléans et nous prenons toutes les dispositions pour que dès l’arrivée du matériel au port de Cotonou qu’il ne soit pas stocké, qu’il soit directement enlevé et conduit dans la ville de Parakou. Je dois dire que ça va constituer un grand apport au personnel soignant de ce centre. Je salue donc l’esprit de management de la maire de Parakou à travers le Maire Charles Toko ainsi que l’esprit de solidarité des autorités Orléanaises qui ne ménagent aucun effort pour recevoir à chaque fois les doléances de nos population ».

dg-chud-borgouDirecteur du Chud-Borgou :« Nous attendons du matériel de qualité »

« La coopération Parakou-Orléans est au beau-fixe. Bien que l’État ait décidé d’octroyer à Parakou un scanner flambant neuf, d’autres matériels sont prévus pour être acheminés sur Parakou par le Centre Hospitalier Régional d’Orléans. Il s’agit de matériels devant équiper les services techniques de notre hôpital dont les sept chantiers en cours d’achèvement. La construction a démarré depuis 2010. Ces matériels vont venir. Nous attendons patiemment et à coup sûr, puisque nous détenons déjà les quittances de payement du transport Orléans Parakou à partir du port de Havres en France. Il  s’agit de deux conteneurs. L’un d’eux a déjà pris le départ depuis le 10 juillet 2017. Un article est paru dans un journal (La République du centre) en France à cet effet. L’article en question est intitulé « L’hôpital d’Orléans donne du matériel médical à celui de Parakou : la solidarité s’organise avec le Bénin ». Nous l’avons reçu, dans notre boîte email Cet article explique que les deux mairies ont conjointement mené à bien cette opération. Cette information nous enchante. Pour l’instant, nous ne connaissons pas le contenu du conteneur. De toutes les façons, nous sommes en contact avec la représentante d’Orléans pour le listing. Et nous allons informer notre hiérarchie (Ministère de la Santé). Pour l’heure, nous avons annoncé à la Direction des Infrastructures et Équipements et de la maintenance au ministère de la santé que nous attendons un certain nombre de dons de matériels pour pallier le manque de matériels dans notre centre de Santé. Nous avons insisté sur le fait que ce matériel doit être non vétuste. Des contrôles ont été faits à cette fin et nous attendons du matériel de qualité. Nous saluons la vigilance des autorités à divers niveau (Préfet du Borgou, le maire de Parakou…). Car ceci viendra renforcer le matériel neuf prévu dans le PAG »

Cellule de Communication

Mairie de Parakou