Spread the love

vote-deputesLe gouvernement béninois peut désormais ratifier le traité relatif à la création du corridor Abidjan-Lagos. La plénière des députés de la 7ème législature lui en donne autorisation. En signant ce traité, le Bénin s’aligne derrière les pays comme la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria et le Togo, qui ont tous pris part à la signature du projet d’autorisation de ratification, le 30 mars 2014, à Yamoussoukro. C’est par un vote à l’unanimité que le Parlement renvoie l’Exécutif signer ledit traité qui va permettre l’ouverture d’un corridor depuis Abidjan jusqu’à Lagos. En s’inscrivant dans cet ensemble sous-régional, le Bénin fait preuve d’une coopération et d’une intégration au plan régional et sous-régional, qui implique la libre circulation des personnes et des biens. Au cours de l’étude du projet d’autorisation de ratification de ce traité, les députés ont soulevé certaines inquiétudes et posé beaucoup de questions au gouvernement. Lesquelles questions sont restées sans réponses. Le Premier-vice président de l’Assemblée nationale, Eric Houndété, présidant  la plénière, a dû répondre au député Youssouf Bida qui réclamait des réponses écrites aux questions restées en suspens. Il est donc demandé au  gouvernement de mettre par écrit, les réponses aux questions répondues ou non, dans un délai de 72 et en 120 exemplaires.

 Martin Aïhonnou

(Coll)