Spread the love

           On vous l’avait bien dit. Au commencement était la fameuse affaire de boufaille annuelle inefficace dénommée 3CI, que rapidement une boutade dont on ne connait pas encore l’auteur avec précision, mais qu’on peut attribuer à mon neveu de JONQUET Candide AZANNAI, identifia à la première année du Cours primaire. Et hop, avec ces méchants jaloux aux yeux de crocodile de UN, qui voulaient arracher le joujou que SOGLO père veut léguer, à l’insu de son plein gré à son fiston VINAGNON, proposent que Cotonou qui est donc sensé être au CI depuis douze ans, passe enfin au C.P (Cotonou Propre) en deuxième année du primaire ! Mais comme on n’arrête pas le progrès, une hurluberlue candidate verte, clame sur ses affiches, carrément qu’au lieu de rester encore au primaire, Cotonou doit passer en Terminale ! Et des Cotonois bien rigolos ont même parlé de Doctorat et d » agrégation pour la ville !

         En tout cas, en attendant les résultats définitifs, il semble bien que Cotonou pourrait bien rester au CI ; le CP de AZANNAI ne l’emballe pas trop apparemment. Le dandy de JONQUET n’ayant pas payé son très efficace directeur de campagne qui lui avait permis son excellent résultat des législatives d’Avril dernier, celui-ci a décidé de faire grève et l’a lâché. Il s’agit bien évidemment de YAYI.

           On n’aura pas vu le bout de son nez à COTONOU pour les campagnes municipales. C’est à BASSILA qu’il a choisi, cette fois-ci, faire campagne pour ABT, en agonisant d’injures le député du coin et en faisant virer le commissaire de Police et le chef Brigade de Gendarmerie de la ville, qui ont osé laisser circuler une caravane ABT au moment où lui YAYI était en meeting avec ses FCBE !

         Si Cotonou reste au CI, il va cependant falloir des cours de renforcement intense dans le cadre de la probable alliance qu’exigerait l’élection de VINAGNON si la RB n’obtient pas la majorité absolue comme le veut la loi. Sinon, dans cinq ans, Cotonou sera carrément renvoyée de l’école…

             Et il semble bien que les pluies qui étaient sensées être un malheur pour les houézèhouè et que des plaisantins ont conseillé LEHADY de traduire devant la Cour Constitutionnelle, auront été en définitive bénéfiques pour eux à Cotonou. Leurs électeurs étant les plus déterminés auraient le plus bravé la pluie …

           Les Cotonois sont prêts pour brûler les vieux pneus innocents pour défendre mon neveu de JONQUET, mais apparemment ils ne lui font pas confiance quand il promet rendre la ville propre, avec son CP (Cotonou Propre). Ils le préfèrent donc à Porto-Nono pour surveiller HAGBE qui, élu de justesse grâce à une télécommande, trouve rapidement que les télécommandes ne sont pas vertueuses…

         Il paraît que le YINWE national attend de voir les résultats de Cotonou, avant de nommer le nouveau préfet de l’Atlantique-Littoral, en remplacement de mon neveu Placide devenu premier flic, mais qui promet ne pas voler le fric des flics comme, l’autre pasteur parti se refugier à l’Assemblée Nationale. Il se murmure que pour emmerder LEHADY, ce serait mon petit neveu TAGBO Christian SOSSOUHOUNTON, que le docteur de TCHAOUROU pense nommer préfet … Il nous aura ainsi amusé jusqu’au bout.

         Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes qui soient toutes BEHH de MALANVIKLE à DASSA pour YAYI, lui-même continue à faire de nouveaux MEUHHH

 Ne pleurez pas les enfants ..

.A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA