Spread the love

talon6-2018A l’issue du Conseil des ministres d’hier mercredi 11 juillet 2018, 6 entreprises ont été agréées aux régimes A et B du code béninois des investissements. Il s’agit, primo, de « Macelec Sarl » qui est admis au régime « B » pour l’installation d’une usine de transformation d’acier à Akassato dans la Commune d’Abomey-Calavi. Secondo, « Industries laitières et de boissons du Bénin Sarl », est inscrit au régime « B » pour l’installation d’une unité de fabrication d’eau de table, de boisson non alcoolisée et de jus de fruits tropicaux, à Ouessè dans la Commune de Ouidah. Tertio, pour l’installation d’une unité de fabrication de panneaux de signalisation routière dans la zone industrielle d’Akpakpa, Commune de Cotonou, « Prosign Sarl » bénéficie du régime « A ». Quarto, « la  Distillerie béninoise Sarl » est inscrit au régime « A » pour l’extension d’une unité de production de l’eau de vie locale, le Sodabi de marque Tambour à Agori, Commune d’Abomey-Calavi. Quinto, le régime « A » profite à « Béninbox  Sarl » pour l’installation d’une unité de fabrication d’emballages métalliques pour peinture, dans la zone industrielle d’Akpakpa, commune de Cotonou. Enfin, « Group -Aki Sarl  » jouit du même régime « A » pour l’installation d’une unité de production d’eaux minérales et de jus de fruits à Honviguéli-Yénawa, dans la commune de Covè. À travers ces agréments,  le gouvernement veut favoriser le développement des activités de ces entreprises, afin de consolider  et renforcer  le tissu industriel du pays. En effet, depuis  l’avènement de son gouvernement, le chef de l’Etat  œuvre  pour l’émergence de structures privées capables de soutenir l’économie nationale. Ce faisant, le gouvernement donne  un coup de pouce à la création d’emplois et donc à la réduction du chômage. Même si ces genres d’agréments ne sont pas nouveaux, et que la plupart des entreprises étaient déjà sur-place, il faut admettre que ce sont des régimes privilégiés.

Jpm