Spread the love

drapeaudubeninLa Fédération royale marocaine de taekwondo a organisé du 1er au 5 décembre 2016, la 11è édition de la Coupe du monde francophone de taekwondo et la 6è édition du Championnat méditerranéen de taekwondo. Présent avec huit athlètes à ces deux compétitions, le Bénin n’a pas démérité. Comme promis avant leur départ, les athlètes béninois ont mieux fait que les éditions antérieures. Pour cette 11è édition de la Coupe du monde francophone, le Bénin a remporté cinq médailles dont quatre en bronze (Jéhudiel Kiki -68 kg, Moïse Timanty -80 kg, Gloria Kiton -57 kg et Déo-Gratias Kiki +67 kg) et une en argent (Romaric Kiki +80 kg). Au nom de ses partenaires, le capitaine béninois Romaric Kiki s’est montré fier de la prestation du groupe. « En tant que capitaine, ce sont des sentiments de joie et surtout de fierté qui m’animent. Nous avons hissé très haut le drapeau du Bénin lors de cet événement mondial en récoltant une moisson de cinq médailles dont une en argent et quatre en bronze. C’est une première dans l’histoire du taekwondo béninois. Aussi avons-nous passé un pallier, car jamais nous n’avions décroché une médaille d’argent lors des éditions précédentes. Ceci nous permet de croire que nous pourrons avoir des médaillés d’or lors de la 12è édition », a-t-il déclaré. Il faut signaler que pour ce qui concerne la 6è édition du Championnat méditerranéen, le Bénin a raflé trois médailles de bronze chez les -58 kg avec Saadat Boni, les 80 kg avec Moïse Timanty et les +80 kg avec le capitaine Romaric Kiki. Au total, 350 athlètes issus de 25 pays étaient à ce grand rendez-vous de Laayoun au Maroc.

Corneille Gohonou