Spread the love

Serment Cour constitutionnelleLes membres de la nouvelle équipe  du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS/LEPI) ont officiellement prêté serment ce lundi 22 août  au siège de la Cour constitutionnelle à Cotonou. Par cet acte qui consacre leur entrée en fonction, les onze nouveaux membres de cette instance sont officiellement investis de leurs missions.

Conformément à l’article 219 de la loi n°2013-06 du 25 novembre 2013 portant code électoral en République du Bénin, les députés Issifou Amadou ; Badirou Din Olamodé Aguèmon ; Idrissou Bako ; Gilbert Bangana ; Simplice Codjo ; Adolphe Djiwan ; Gérard Gbénonchi ; Louis Vlavonou ; Cyprien Togni ; le directeur de l’Institut national de la statistiques et de l’analyse économique, Alexandre Samon Biaou et le directeur du service national en charge de l’état civil, Konti Irepa Joseph ont été officiellement installés dans leurs nouvelles fonctions de membres du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos/Lépi). Cette cérémonie sous la coordination des sept sages de la Cour constitutionnelle, enclenche ainsi le processus d’intégration au fichier électoral les électeurs omis et ou  ceux qui viennent d’atteindre la majorité. Le président de la cour constitutionnelle, Théodore Holo a rappelé les attributions des membres du Cos/Lépi qui consistent essentiellement  à garantir la fiabilité du fichier électoral afin que les opérations électorales soient transparentes, crédibles, impartiales et se déroulent dans un climat apaisé.  Il revient entre autres au Cos/Lépi, au regard de l’article 219 du code électoral, de définir les orientations stratégiques de l’Agence nationale de traitement et de superviser, d’analyser et régler les difficultés d’application pratique pouvant résulter des dispositions légales réglementaires relatives au fichier électoral national, de décider des questions permettant d’assurer la gestion et le fonctionnement effectif de l’Agence nationale de traitement et des commissions communales d’actualisation en charge des opérations continues d’apurement, de correction, et de mise à jour du fichier électoral. Pour Théodore Holo, la tâche des nouveaux membres s’avère primordiale et leur responsabilité dans l’organisation satisfaisante des futures consultations référendaires est pleinement engagées. « la République attend de vous un travail impeccable, accompli avec conscience, professionnalisme et dans les délais légaux » a-t-il conclu.

Léonce ADJEVI