Spread the love

Batoko2Jingtao Peng, ambassadeur de la République populaire de Chine près le Bénin, et le Président de l’Unamab Marc Dadaglo , accompagné des membres de son bureau exécutif, ont été le mercredi 9 mai 2018, les hôtes du président de la Cour suprême, Ousmane Batoko. A sa sortie d’audience, le diplomate chinois s’est prêté aux questions des journalistes : « La Chine entend consolider les relations qui existent entre les deux États. La Chine comme le Bénin, est un État de droit. Les relations devront s’étendre dans la recherche pour la construction d’un État de droit plus solide. Les deux pays ont beaucoup de défis  à relever. Ces défis passent par des formatons et des réformes de tous genres, en particulier des réformes judiciaires. Les défis auxquels nos magistrats font face en matière de procès sont vraiment considérables. C’est fort de tout cela que les réformes deviennent des mots clés ; les deux nations vont échanger les expériences », a déclaré l’ambassadeur Jingtao Peng. Pour sa part, le président  de l’Unamab, Marc Robert Dadaglo, a laissé entendre que son bureau et lui se sont rendus au siège de la Haute juridiction, pour rendre à son président une visite de courtoisie. « Depuis que nous avons pris service, nous ne l’avons pas encore fait. Il est donc  normal de rencontrer le président Ousmane Batoko. Il est au sommet de la hiérarchie judiciaire et les conseils pouvant venir de lui sont précieux pour le bureau exécutif de  l’Unamab », a-t-il souligné.

 MA