Spread the love

procureur DjougouAprès leurs nominations en Conseil des ministres, les nouveaux procureurs et présidents des Tribunaux et Cours ont été installés dans leurs fonctions cette semaine. Retour sur les temps forts de ces cérémonies.

Précédemment juge au Tribunal de première instance d’Abomey-Calavi, Wilfried Igor Guédégbé, a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions de président du Tribunal de première instance (Tpi) de 2ème classe de Djougou, mercredi 7 novembre 2018, au siège de ladite juridiction à Djougou, par les membres de la Cour d’appel de Parakou, sous la houlette de Edouard Gagny, 1er président de ladite Cour. Cette audience solennelle d’installation qui a connu la participation des officiers de la police judiciaire, des autorités politico-administratives, est venue en application du décret numéro 2018-499 du 24 octobre 2018, portant nomination au ministère de la justice et de législation du magistrat Wilfried Igor Guédégbé, pris en Conseil des ministres. Après lecture des textes et lois régissant cette corporation, le procureur général de la cour d’appel de Parakou, Alexis Métaou, représentant le ministère public et le 1er président de cette même cour, Edouard Gagny, ont, tour à tour félicité l’heureux du jour pour sa nomination à ce poste. Avant de l’installer officiellement dans ses nouvelles fonctions du président du tribunal, ils l’ont invité à toujours faire preuve de professionnalisme. Le nouveau président du Tpi de Djougou a d’abord rendu grâce à Dieu, qui lui a permis d’être à ce poste avant de remercier les autorités centrales qui ont placé leur confiance en lui à travers sa nomination. « Je promets de ne pas les décevoir », a-t-il juré. La justice, confie le président Guédègbé, est au service de la population, raison pour laquelle il entend travailler en parfaite collaboration et sans compromission avec elle et ceci dans le respect des textes de la république. Quant au président sortant, Epiphane Yèyè, c’est une joie, après avoir passé près de sept ans (depuis décembre 2012) à Djougou en tant que 1er président du Tribunal de cette ville, de voir son collègue le remplacer. « Et je ne doute point que, ce que j’ai eu à faire de bien, de bon et d’appréciable, qu’il continuera dans ce sens », a-t-il laissé entendre. Il a, à son tour aussi, invité les populations de Djougou et de la Donga en général à réserver un accueil chaleureux et une franche collaboration, avec la justice dans le sens de la réussite de la mission de son successeur. Rappelons pour finir que EpiphaneYèyè a été appelé à d’autres fonctions à la cour d’appel de Parakou.

 Assèh Maximilien Kpèhounou aux commandes du Tpi de Lokossa

 Le président du Tribunal de 1ère instance de 2ème classe de Lokossa, Assèh Maximilien Kpèhounou a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions, par le président de la Cour d’appel d’Abomey, le magistrat Gilles Antonio d’Alméida, ce mardi, à Lokossa, à l’occasion d’une cérémonie solennelle d’installation, organisée à cet effet, et en présence des membres de la cour d’appel d’Abomey, des magistrats, greffiers, Officiers de police judiciaire, parents et amis du nouveau président. Après la réquisition du président de la Cour d’appel d’Abomey, le magistrat Gilles Antonio d’Alméida conformément à l’extrait du document de nomination du magistrat Assèh Maximilien Kpèhounou comme président du Tribunal de première instance de 2ème classe de Lokossa, le 1er substitut général de la Cour d’appel d’Abomey, Bignon Adjobimè, a procédé à la lecture des textes qui régissent le corps des magistrats en mettant l’accent sur les comportements répréhensibles. Ce dernier, a expliqué à toute l’assistance que le magistrat ne peut faire une mauvaise utilisation des deniers publics, dans le cadre de l’exercice de sa mission. Il a également indiqué, que le nouveau président doit toujours faire recours au comptable. S’adressant aux officiers de police judiciaire présents, le 1er substitut général de la Cour d’appel d’Abomey, Bignon Adjobimè, a rappelé les sanctions qu’ils encourent dans l’exercice de leurs fonctions dès qu’ils portent atteinte aux prescriptions légales en vigueur en la matière. Tout en invitant les populations présentes, les parents et les Opj, à faciliter la tâche au nouveau président pour lui permettre de remplir facilement et avec loyauté ses missions, il a mis en garde toutes personnes contre les arnaques, les cas d’escroqueries voire les pratiques malsaines qui sont de nature à entraver le bon déroulement de la mission.

 Procureur, Jijoho Convers Paul Fagnidé installé à Allada

 La présidente du Tribunal de première instance de deuxième classe d’Allada, Olivia Houngbo, a officiellement installé, mercredi 7 novembre 2018, Jijoho Convers Paul Fagnidé, dans ses fonctions de procureur de la République près le Tribunal de première instance de deuxième classe d’Allada au cours d’une cérémonie d’installation qui s’est déroulée dans la grande salle d’audiences du Tribunal d’Allada, en présence du préfet du département de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia. Nommé par décret en conseil des ministres sous le n° 2018-499 du 24 octobre 2018, en qualité de procureur de la République près le Tribunal de première instance de deuxième classe d’Allada, Jijoho Convers Paul Fagnidé, a été officiellement installé au côté du représentant du ministère public, Marcus Glèlè, ayant pris les réquisitions de son installation après la reconnaissance de ses qualités, son parcours et expériences, portés à la connaissance du public présent à la cérémonie par la présidente du tribunal d’Allada. Le nouveau procureur de la République près le Tribunal de première instance de deuxième classe d’Allada a obtenu entre autres, un Diplôme d’études approfondies en droit fondamental privé et a prouvé ses capacités au sein de l’appareil judiciaire. Autant de qualités qui lui ont permis à en croire la présidente, d’occuper des postes de responsabilités au Tribunal de Porto-Novo avant d’être promu au poste actuel de procureur de la République.

 Tpi de Kandi : le nouveau procureur installé  

 Le collège de juge de la Cour d’appel de Parakou présidé par le procureur général, Alexis Métaou, a procédé dans l’après-midi du mardi 6 novembre 2018, à l’installation officielle du nouveau procureur de la République près le Tribunal de première deuxième classe de Kandi, Abdou-Karimi Adéoti, le juge d’instruction Yénoukoumè Nevaly Settin, juge des mineurs, et le président de cette même juridiction Serge Apollinaire Tchinan. C’est en présence des officiers de la police judiciaire, en poste dans le département de l’Alibori et en application du décret numéro 2018-499 du 24 octobre 2018, portant nomination au ministère de la justice et de législation, que le procureur de la république près le tribunal de première instance deuxième classe de Kandi, Adéoti Karimi et le président de cette instance, Serge Apollinaire Tchinan, ont été officiellement installés, qui a leur tour ont installé, le juge d’instruction, Yénoukoumè Nevaly Settin, également juge des mineurs. Pour le procureur général de la cour d’appel de Parakou, Alexis Métaou, qui a présidé cette cérémonie, les promus aux différents postes sont des agents qui, à l’en croire, ont déjà fait leurs preuves de loyauté et de probité dans les fonctions précédentes. C’est pour cette raison qu’il les a exhortés à donner le meilleur d’eux même chacun en ce qui le concerne à son poste actuel. Mesurant l’ampleur de la tâche à eux confiés le juge d’instruction, Yénoukoumè Nevaly Settin, le président du tribunal serge Apollinaire Tchinan et le procureur de la république Adéoti Karimi, ont pris l’engagement de poursuivre inlassablement les missions de leurs prédécesseurs, et de dire loyalement le droit aux justiciables, tout en garantissant l’État de droit.

 Source : Abp