Spread the love

legislativeLe ministère de l’Economie numérique et de la communication (Menc), en partenariat avec l’Organisation « Afrika stratégies », organise depuis hier jeudi 04 avril 2019 à Cotonou, un  atelier de formation en faveur des hommes des médias. Prévus pour durer deux jours, les travaux permettront aux participants d’être mieux outillés pour une meilleure couverture médiatique des prochaines législatives.

Outiller les journalistes sur les stratégies, les astuces et les préoccupations essentielles sur la couverture médiatique des périodes électorales. C’est l’objectif principal d’un atelier de formation qui se tient depuis hier dans la salle de conférence du centre de documentation de la Cour d’appel. Il est initié autour du thème « Couverture médiatique en période électorale : cas des législatives de 2019 au Bénin ». En effet, conscient que la forte appétence en information observée chez la population en ces périodes électorales requiert du journaliste plus de précautions et de mécanismes particuliers dans le traitement et la diffusion de l’information, le ministère de l’Economie numérique et de la communication, en  collaboration avec l’Organisation « Afrika stratégies », a voulu organiser cette séance de formation pour renforcer les capacités des professionnels des médias. Selon Serge Edgard Koudjo, Secrétaire général du Menc, le Bénin s’inscrit dans une dynamique du respect des normes relatives aux métiers du journalisme. Pour preuve, il a évoqué le Code de déontologie de la presse béninoise du 24 septembre 1999, le Code de la communication et de l’information, la loi sur la radiodiffusion numérique et la loi portant sur le Code du numérique. « Cet arsenal permet d’envisager avec sérénité cette période électorale qui appelle à un exercice plus professionnel du métier », a-t-il déclaré. Quant à Brice Codjo, responsable à la formation de l’Ong « Afrika stratégies », il a indiqué qu’en marge des élections législatives de 2019, il faut renforcer les capacités et le professionnalisme des journalistes. Abondant dans le même sens, Zakiath Latoundji, première vice-présidente de l’Upmb, a fait savoir que la presse a un important rôle à jouer dans le processus électoral. « Les formations sont des opportunités pour approfondir les connaissances afin de faire de bonnes productions journalistiques », a-t-elle martelé. Au cours des travaux qui prennent fin ce jour, des communications ont été présentées sur la couverture médiatique des périodes électorales et la déontologie du métier de l’information, l’écriture journalistique : originalité, règles et implications et les textes régissant le secteur de l’information.

Mohamed Yasser Amoussa

(Coll)