Spread the love

alcrere parleLe président de l’Association de lutte contre le racisme l’ethnocentrisme et le régionalisme (Alcrer) invite l’Exécutif et le Parlement à doter le Bénin d’une cour des comptes. A travers un communiqué en date du lundi 8 juillet 2019, Martin Assogba souhaite une synergie d’actions en vue de combler le vide créé par l’absence d’une Cour des comptes. Sa doléance fait suite à la tenue de la 21ème réunion annuelle statutaire des Présidents et Conseillers des Cours des comptes de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) du mercredi 03 au vendredi 05 juillet 2019 à Cotonou. Au cours de ces assises, les participants ont réfléchi sur les voies et moyens pouvant contribuer davantage à l’enracinement de la bonne gouvernance dans les pays de la sous-région. D’après les conclusions de cette rencontre, le Bénin et le Mali ont été invités à se conformer à la directive de l’Uemoa en se dotant de la haute juridiction financière. « L’Ong Alcrer note avec regret que la tenue de ces importantes assises à Cotonou est venue mettre en lumière le Bénin comme un Etat membre ne disposant pas de la haute juridiction financière ».

M.K.