Spread the love
Guillaume Attigbé nommé président du Cnds

Le gouvernement a répondu favorablement à une importante attente des partenaires sociaux. Au cours du Conseil des ministres d’hier, il a procédé à l’adoption de deux projets de décret allant dans le sens de la promotion du dialogue social.

D’une part, il s’agit du projet de décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Conseil national du dialogue social (Cnds) au Bénin. D’autre part, il s’agit du projet de décret portant nomination des membres du Conseil national du dialogue social (Cnds) au Bénin. Car, conformément à l’article 11 de la Charte nationale du dialogue social, l’installation officielle des membres du Conseil national du dialogue social est subordonnée par leur nomination, par décret pris en Conseil des ministres. Par cet acte, l’Exécutif entend mettre en œuvre la Charte nationale du dialogue social. Un document qu’il a conjointement signé le 30 août 2016 avec le Conseil national du Patronat du Bénin et les Organisations syndicales faitières des travailleurs. L’idée est de remédier au contexte socio-économique du Bénin caractérisé par une récurrence de mouvements sociaux dont les conséquences sont de nature à compromettre les efforts de redressement économique et la quiétude sociale indispensables au progrès dont aspirent tous les Etats de l’Uemoa. Avec la mise en place du Cnds, le gouvernement du Nouveau départ prouve sa volonté de travailler à un climat social apaisé. De même, il démontre à ses partenaires que sa loyauté est entière et que ses engagements seront tenus. Mieux, en procédant en même temps à la nomination des membres du Cnds, le président Talon prouve à la face du monde qu’il veut voir cet organe à l’œuvre. Et c’est pourquoi des instructions ont été données pour mettre à sa disposition, les moyens nécessaires à sa mission. Le Cnds, faut-il le préciser, est un organe tripartite autonome avec des démembrements, tant aux niveaux sectoriel et départemental, qu’à celui des services publics, des entreprises et établissements privés.
AT