Spread the love

Clement-EboLe Parti social démocrate (Psd) est pratiquement prêt pour la fusion au sein du grand parti progressiste en gestation. Les membres élargis du Parti se retrouvent samedi 3 novembre pour sceller définitivement le processus de fusion avant le congrès national du nouveau parti prévu pour le 9 novembre. Dans la soirée d’hier, mardi 30 octobre, les responsables du bureau politique ont été mis au parfum de la nouvelle décision de fusion. C’est à l’occasion d’une session extraordinaire du Conseil national du Parti tenu hier mardi 30 octobre 2018.
Le requiem du Parti social démocrate(Psd) est en train d’être progressivement chanté. Le processus de sa disparition définitive est lancé hier à l’hôtel de l’Amitié à Cotonou. Avec les grands ténors du Parti, l’information a été analysée et validée. Au cours des assises d’hier, la résolution a été prise à l’unanimité des membres présents, de matérialiser la fusion du Psd au sein du grand parti à naître. Le contenu de la résolution lue à l’issu des travaux est sans ambages. « Le conseil extraordinaire en sa session du 30 octobre 2018 décide de la fusion du parti social démocrate(Psd) avec d’autres partis politiques pour créer le parti du bloc progressiste. Le conseil mandate le Président du Psd et l’ensemble de la direction exécutive du Parti à poursuivre avec l’Union fait la Nation (Un) les négociations devant aboutir à la tenue effective du congrès constitutif  du parti du Bloc progressiste », précise les assises d’hier. Des clarifications du député Gérard  Gbénonci, on retient que le congrès constitutif du Nouveau grand parti probablement dénommée « les progressistes » se tient sauf changement les 8 et 9 novembre 2018. Il consacrera la disparition définitive des actifs, logos et tous autres attributs des partis engagés dans le grand contrat de fusion. Le requiem de l’Un, de Fdu, de la Rb et autres sera bientôt chanté pour la renaissance d’un nouveau Grand parti au sein duquel apprendront désormais à vivre les leaders mais aussi les militants de ces entités politiques respectifs. Pour les leaders du Psd, il ne fait l’ombre d’aucun doute, la fusion est désormais irréversible.

HA

Résolution : De la fusion du Psd avec d’autres forces politiques

– Considérant la réforme du système partisan et ses multiples opportunités pour notre pays et son système politique;
– Considérant les dispositions de la loi N° 2018-23 du 26 juillet 2018portant charte des partis politiques en République du Bénin;
– Considérant le processus de création  du grand ensemble du bloc progressiste ;
– Vu la nécessité de fusion des différentes formations politiques pour créer le parti du bloc progressiste ;
– Vu les articles 28 et 34 des statuts du Parti social démocrate (Psd);
– Vu la résolution N°2 du Congrès extraordinaire des 10 et 11 août 2017 ;
Le Conseil National en sa session extraordinaire du 30 octobre 2018 :
1-    décide de la fusion du Parti social démocrate (Psd) avec d’autres partis politiques pour créer le parti du Bloc progressiste;
2-    mandate le Président du Parti social démocrate (Psd) M. Houinou Ebo Clément et l’ensemble de la Direction exécutive du parti à poursuivre au sein l’Union fait la Nation les négociations devant aboutir à la tenue effective du Congrès constitutif du parti du Bloc progressiste ;
3-    autorise la tenue d’un Congrès extraordinaire pour entériner la décision de la fusion.

Fait à Cotonou, le 30 octobre 2018

Le Conseil national