Spread the love

AnapiLe directeur de l’Agence nationale de la propriété industrielle (Anapi), Mathias Agon et celui de l’Agence béninoise de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation technologique (Abevrit), Pierre Dossou-Yovo, ont procédé, mercredi 26 décembre 2018 à Cotonou, à la signature d’une Convention cadre de coopération. A travers cet acte, les deux agences s’engagent pour la création d’un réseau national des Cati.

Le projet de la création d’un réseau national des Centres d’appui à la technologie et à l’innovation (Cati) est dans sa phase opérationnelle. Et pour cause ! L’Agence nationale de la propriété industrielle (Anapi) et l’Agence béninoise de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation technologique (Abevrit) viennent de signer une Convention cadre de coopération y afférente. Elle a pour objectif de définir les modalités de création d’un réseau national de Cati en vue d’assurer aux utilisateurs des services adaptés à leurs besoins en matière de développement et de technologie. En effet, dans le but de réduire les écarts de connaissances techniques et scientifiques qui existent entre pays industrialisés et pays en développement, les Cati ont été crées avec le concours de l’Ompi. Par ailleurs, ces centres permettent  aux utilisateurs locaux d’accéder à des bases de données spécialisées contenant des informations et de bénéficier des prestations connexes. Ainsi, ils seront en mesure de promouvoir l’innovation  et de protéger leurs droits de propriété intellectuelle. Cependant, pour parvenir à ces fins, les pays en voie de développement devront mettre en place un réseau national des Cati en vue de mobiliser tous les utilisateurs et de maximiser leurs efforts pour atteindre les objectifs nationaux en matière de développement et de technologie. Selon Mathias Agon, directeur général de l’Anapi, les Cati sont des instruments d’accès à la base des données des Brevets qui tombent dans le domaine public. « Le projet de la création du réseau national des Cati est soutenu par l’Ompi dans le cadre du programme visant à créer et à développer la technologie et l’innovation au niveau national et régional », a-t-il déclaré. A sa suite, Pierre Dossou-Yovo, directeur général de l’Abevrit a indiqué que les Cati seront utilisés pour aider les innovateurs qui courent vers sa structure.  « Le Cati est très important pour le développement de la recherche et de l’innovation au Bénin. Il permettra de rendre plus visible l’Abevrit », a-t-il martelé. Il faut noter que l’Abevrit est la quatrième structure avec laquelle l’Anapi procède à cette signature.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)