Spread the love
gildas-agonkan
Gildas Agonkan

Léhady Soglo qui a été exclu il y a environ 2 semaines du parti la Renaissance du Bénin exclut à son tour 20 dissidents. C’est à travers une décision qui date du 5 juin dernier. Le secrétaire national à la communication fait fi de cette mise en garde. Gildas Agonkan de l’aile Bada estime que cette décision n’a rien de surprenant. Elle n’impactera cependant pas les travaux en cours pour la tenue du congrès du 23 juin ajoute-t-il au micro de Océan Fm ce mercredi 7 juin 2017. « Rien ne nous surprend dans sa démarche. Que quelqu’un qui n’est plus habileté à prendre une décision se permet le luxe d’exclure lui seul 20 membres du bureau politique, c’est le ridicule qui ne tue pas. Nous, on pas de problème, s’il veut faire des actions en justice, qu’il aille en justice, nous ça ne nous ébranle nullement, le bureau politique dirigé par Georges Bada continue son travail avec la grande majorité et tous les jours qui passent, d’autres membres du bureau politique rejoignent le groupe ». Visiblement, les dissidents se retrouveront devant les tribunaux s’ils continuent d’agir au nom du parti. La voie judiciaire semble être la seule issue que feront les dissidents face aux éventuelles décisions judiciaires notamment au sujet du congrès en préparation ? A cette question Gildas Agonkan répond : «  Nous travaillons pour que le prochain congrès puisse se tenir. Si la justice nous dit de mettre le congrès en stand by, nous sommes légalistes, si la justice nous intime des ordres, nous sommes légalistes, nous travaillons résolument à ce que le congrès puisse se tenir et si une décision judiciaire venait nous arrêter, nous utiliserons les voies de recours. On ne fera rien qui soit en déphasage avec la réalité juridique de notre pays ».