Spread the love
sinsin2
Le Recteur Brice Sinsin embrase l’Université

Le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Brice Sinsin, a invalidé l’année académique 2015-2016 à la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (Flash). Les activités pédagogiques des licences reprendront à la rentrée académique d’octobre 2016. C’est ce que rapporte l’arrêté rectoral n°484-2016 du 28 juillet dernier. Cette décision d’invalidation fait suite à l’échec des négociations et médiations entreprises depuis le début de la crise.

Lire l’intégralité de l’arrêté rectoral

Arrêté rectoral n°484-2016/Uac/Sg/Cr/Sp

Portant invalidation de l’année académique 2015-2016 à la Flash

Le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi,

Vu la Loi n°90-32 du 11 décembre 1990, portant Constitution de la République du Bénin;

Vu la Proclamation le 30 mars 2016, par la Cour constitutionnelle, des résultats définitifs de l’élection présidentielle du 20 mars 2016 ;

Vu le Décret n°2012-191 du 03 juillet 2012, fixant la structure-type des Ministères;

Vu le Décret n°2016-264 du 06 avril 2016 portant composition du Gouvernement;

Vu le Décret n°2012-540 du 17 décembre 2012 portant attributions, organisation et fonctionnement du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique;

Vu le Décret n°2011-742 du 15 novembre 2011 modifiant le Décret n°2006-107 du 16 mars 2006, portant création et organisation de deux Universités Nationales en République du Bénin;

Vu le Décret n°2014-778 du 31 décembre 2014 portant nomination des Recteurs et des Vice Recteurs des Universités d’Abomey-Calavi et de Parakou;

Vu l’Arrêté n°2009-091/Mesrs/Cab/Dc/Sgm/R-Uac/Sp_C du 15 avril 2009 portant attributions, organisation et fonctionnement de l’Université d’Abomey-Calavi ;

Vu l’Arrêté n°2009-092/Mesrs/Cab/Dc/Sgm/R-Uac/Sp_C du 15 avril 2009 portant organisation et fonctionnement du Rectorat de l’Université d’Abomey-Calavi ;

Vu l’entrée intégrale de la Flash/Uac dans le Lmd à la suite bien tardive des autres facultés classiques de l’Uac et en particulier à la suite de la Flash de l’Université de Parakou;

Vu les nombreuses séances d’information et de sensibilisation des étudiants depuis 2012 de l’alignement de la Flash sur le Lmd en termes des conditions de programmation et d’évaluation semestrielles des connaissances à partir de l’année académique 2014-2015;

Vu l’affichage des notes de composition du premier semestre (et non de résultats de délibération semestrielle) de l’année académique en cours dans certains Départements de la Flash (Sociologie et Allemand) et pour lequel les étudiants ont posé le problème d’une deuxième session de rattrapage en fin d’année;

         Vu que les autorités décanales ont rassuré à maintes reprises au cours de nombreuses rencontres, les responsables d’étudiants que les délibérations semestrielles devraient prendre en compte leur inquiétude au cours de ce processus de passage de la Flash au Lmd à l’instar des autres facultés;

         Vu     que les Associations d’étudiants (Fneb, Uneb et Unseb), refusant de faire confiance aux autorités décanales de la FLASH, ont déclenché des grèves périodiques avec des violences excessives causant des dégâts et dommages notamment sur le campus d’Abomey-Calavi ;

         Vu     que des enseignants nationaux et étrangers (allemand en particulier) ont été violentés et menacés par les étudiants en grève; des actes de vandalisme, de pillage et d’impolitesse d’une rare violence ont été perpétrés au seul Slogan de l’exigence de l’organisation d’une deuxième session de rattrapage en violation de toutes les règles régissant le Lmd au Bénin et dans l’espace Reesao ;

Vu     que le rectorat a reçu, à plusieurs reprises, les Associations d’étudiants à ce sujet et leur a promis un suivi spécial qu’il fera des délibérations à la Flash pour tenir compte du caractère progressif et spécial de ce passage de la Flash au Lmd ;

Vu     que l’autorité ministérielle de tutelle a été approchée sur cette même inquiétude des étudiants, ce qui a conduit à la décision du 12 juin 2015 à la suite de la réunion ad hoc tenue au cabinet du Mesrs le 11 juin 2015 pour l’organisation d’une session de rattrapage en fin d’année;

Vu     que le concept de rattrapage dans le Lmd a été revisité et discuté entre temps pour en faire ressortir la faisabilité de rattrapage au sein des Unités d’Enseignement (Ue) et entre Ue afin de trouver une modalité judicieuse d’application de l’organisation de rattrapage selon l’esprit de la décision consensuelle du 12 juin 2015 ;

Vu     les fortes perturbations de toutes les activités académiques sur les campus d’Abomey-Calavi et de Cotonou;

Vu     que le rectorat a organisé le mardi 23 juin 2015 une réunion de travail avec le décanat de la Flash et tous ses Chefs de Département. Cette réunion a fait ressortir la nécessité de rattraper le second semestre perdu en raison des fréquentes grèves périodiques des étudiants. Par ailleurs, il a été aussi constaté que l’affichage des notes d’évaluation du premier semestre ne saurait tenir lieu de délibération semestrielle. La délibération de fin d’année académique n’est envisageable qu’à la suite de la fin des enseignements validés du second semestre (12 semaines normalement) de l’année académique en cours;

Vu     qu’à la demande des Associations d’étudiants en date du 22 juin 2015 de rencontrer le rectorat alors même qu’elles avaient lancé un mot d’ordre de grève illimitée, accord leur en a été donné pour les recevoir le mercredi 24 juin 2015 à 9 heures à la salle des Actes. A cette rencontre, les responsables d’Associations d’étudiants ont exposé leur revendication essentielle d’exiger de la Flash une session de rattrapage. Il leur a été répondu la nécessité de terminer les enseignements du second semestre avant d’envisager des évaluations et des délibérations. Il a été aussi rappelé que le rectorat veillera aux délibérations avec les enseignants de la Flash afin que les promesses de contextualisation du passage progressif de la Flash au Lmd soient respectées et enfin une demande leur a été faite de mettre fin à leur appel du 22 juin 2015 à une grève illimitée;

Vu     que le samedi 27 juin 2015, le rectorat s’est réuni avec le décanat de la Flash, un chef de Département et les responsables du Cpuaq pour envisager les modalités de rassurer concrètement les étudiants sur la bonne foi des enseignants de la Flash de teni rieur promesse, et surtout des rattrapages nécessaires lors des délibérations dans les Unités de Valeur (Uv) et entre Ue, voire le pourcentage des UE à valider pour le passage en année supérieure. Enfin, il a été vivement demandé au décanat de la Flash de maintenir la décision du collectif de leurs enseignants de consacrer le mois de septembre 2015 pour rattraper les enseignements du second semestre. La principale décision a été de procéder à l’organisation, dans la semaine du 29 juin 2015, des délibérations des résultats d’examen du premier semestre avec les mesures d’accompagnement promises. Cette décision sera effective dès le lundi 29 juin 2015 comme application concrète du rattrapage en Lmd pour cette année académique et pour toutes les fois à venir;

Vu     la rencontre avec tous les chefs d’établissement le mardi 30 juin 2015 à 9 heures pour rendre compte des décisions prises mais surtout pour harmoniser l’application des mesures envisagées dans toutes les facultés de l’Uac ;

Vu     la tenue effective de la réunion de compte rendu du mardi 30 juin 2015 à 16 heures avec les responsables d’Associations d’étudiants;

Vu     l’arrêté rectoral n0511-2015/Uac/Sg/Cr/Sp du 1er juillet 2015 portant mesure de sortie de crise à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) ;

Vu     la rencontre entre le Recteur de l’Uac, le décanat, les Chefs de département de la Flash et le Vice-premier Ministre le vendredi 03 juillet 2015 dans la matinée au Ministère de l’enseignement supérieur et de recherche Scientifique;

Vu     la rencontre entre les responsables des associations d’étudiants, le Recteur de l’Uac et le Vice-premier Ministre le vendredi 03 juillet 2015 dans l’après-midi au Ministère de l’enseignement supérieur et de Recherche Scientifique;

Vu     la Note de service n°827 -2016/Flash/Uac/D/Vd/Sge du 04 juillet 2016, portant avis aux étudiants de la FLASH en cycle de licence Lmd ;

Vu     la Lettre W830-2016/Flash/Uac/D/Vd/Sge du 04 juillet 2016 dont l’objet est Moratoire;

Vu     la nécessité d’une sortie de crise et à l’issue de la médiation du Vice-premier Ministre pour la résolution définitive de la crise à l’Uac, en général, et à la Flash, en particulier;

Vu     Note de service n° 411-16/Uac/Sg/Cr/Sp du Recteur de l’Uac en date du 05/07/2016 portant harmonisation de l’organisation des évaluations de fin de semestres pairs à l’Uac et les modalités de l’évaluation de rachat;

Vu     la réponse du Bureau d’Union d’Entité au moratoire;

Vu     l’accusé de réception du moratoire par ;05 trois (03) organisations faitières des èïucrants :

Vu     le compte rendu de la réunion du Comité de Prévention et de Gestion des Crises dans les Unb, tenue le 20 juillet 2016 ;

Vu     le compte rendu de la situation de blocage à la FLASH en date du 22 juillet 2016;

Vu     les nombreuses rencontres que le Recteur a personnellement tenues avec les Responsables d’Associations faîtières, Fneb, Uneb et Unseb, pour les inviter à mettre fin aux perturbations des examens à la Flash;

Vu     les décisions proposées par la Flash et validées par le Rectorat pour l’année académique 2015-2016 ;

Vu     les conclusions des discussions du Comité de Direction de l’Uac (Codir/Uac), le mercredi 27 juillet 2016 à l’Irsp (Ouidah), sur les mouvements de perturbations de plusieurs examens des semestres impairs programmés par la FLASH et leurs conséquences sur le calendrier académique;

Arrête

Article 1er

L’année académique 2015-2016 est invalidée à la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (Flash). Les différentes activités pédagogiques des licences à la FLASH reprendront à la rentrée académique d’octobre 2016.

Article 2

Les licences et masters professionnels payants et les soutenances en cours ne sont pas concernés par cette mesure d’invalidation.

Article 3

Le Secrétaire général, le Doyen de la Flash et l’Agent comptable sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’application du présent arrêté qui prend effet à partir de la date de sa signature.

Abomey-Calavi, le 28/07/2016

Le recteur

Professeur Brice Augustin Sinsin

Réaction des étudiants contre l’invalidation

Abomey-Calavi, le 03 août 2016

Les présidents des organisations estudiantines

(Fneb, Uneb et Unseb)

A Monsieur le Recteur de l’uac

Monsieur le Doyen de la Flash

Objet : Plainte conte la décision rectorale

Monsieur le Doyen,

Nous venons par la présente vous notifier que depuis le jeudi passé une décision rectorale N°070-16/Uac/Sg/Vr-Aaru/Sa portant sanctions disciplinaires infligées à des étudiants de la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (Flash) d’Abomey-Calavi (Uac) relayée par la presse nationale et ceci, sur proposition du Conseil pédagogique de ladite Faculté érigé en Conseil de discipline en sa séance du 05 juillet 2016.

En effet, nous vous rappelons que les étudiants sanctionnés sont des responsables étudiants accrédités par leurs camarades pour les représenter et à défendre leurs droits où besoin se fera sentir. De même, nous responsables étudiants (Bue-Flash, Fneb, Uneb et Unseb) sanctionnés, ne reconnaissons guère ces diverses accusations portées à notre encontre visant à nous diaboliser, puisse que cette année nous avions orientés autrement le mouvement à l’Uac en optant pour des mouvements contraire à toute forme de violence. Nous voulons également vous rappeler clairement le règlement pédagogique de la Flash qui stipule en son article 10 : … « Le Conseil pédagogique (Cp) s’érige en Conseil de discipline pour délibérer sur les cas d’indiscipline des étudiants. Dans ce cas, il est élargi à :… »

  • Considérant la Constitution béninoise du 11 décembre 1990 et la Dudh qui prônent le droit à l’éducation pour tous,

La décision d’invalidation de l’année académique 2015-2016 à la Flash est arbitraire, injuste et de nul effet et n’engage que ces signataires. Par conséquent, nous exigeons que ces autorités reviennent sur leurs décisions dans le plus bref délai sans quoi, nous responsables étudiants procèderont à la paralysie de toutes les activités académiques à l’Uac comme l’a décidée l’Assemblée générale des étudiants du 02 août 2016 tenue à cet effet.

Pour les organisations estudiantines,
Le P/Fneb                               Le P/Uneb                               Le P/Unseb
Emmanuel Simanda      Lucien Landry Zinsou            Prince Boris Aké